Jacques Pradel : "On veut savoir si Nordahl Lelandais n’a pas tué d’autres victimes"

Jacques Pradel, le journaliste présentateur de "Chroniques criminelles", tous les samedis à 21h05 sur TFX, était l'invité de Valérie Expert et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le 17 février 2022 dans "Le 10h - midi".

Jacques Pradel
Jacques Pradel, invité de Valérie Expert et Gilles Ganzmann dans "Le 10h - midi" sur Sud Radio.

Depuis près de trente ans, Jacques Pradel raconte à la radio ou à la télévision des histoires criminelles bien réelles. Dans la réalité, il arrive parfois que les enquêtes s’enlisent : pas de témoin, pas de traces de l’auteur, pas d‘arme du crime… Et parfois même, pas de corps. Mais, comme dans les meilleurs romans policiers, il arrive qu’un simple détail mette les enquêteurs sur la bonne piste ! C’est le fameux "grain de sable" qui permet l’arrestation du criminel.

 

Jacques Pradel : "On rouvrira les enquêtes pour vous raconter comment les choses se sont vraiment passées"

"Grain de sable", c'est aussi le titre de la tournée de Jacques Pradel, qu'il fait à partir du 22 mars 2022 dans dix villes de France. Entouré de juges, d’avocats, de policiers, Jacques Pradel rouvrira les enquêtes pour vous raconter comment les choses se sont vraiment passées. "Cela me fera voyager à travers la France. Et puis c’est une rencontre avec le public."

 


"Dans certaines villes, en fonction des histoires criminelles qui se sont passées dans ces villes et de mon carnet d’adresses (policiers, gendarmes, avocats, journalistes), j’invite un autre intervenant. Le 1er avril (et ce n’est pas un gag), je serai à Bordeaux, et j’ai invité l’ex-commissaire divisionnaire, Danielle Thiéry, qui a écrit un formidable roman policier, ‘Des clous dans le cœur’. C’est une expression policière qu’ils emploient quand ils n’arrivent pas à résoudre une affaire", a déclaré Jacques Pradel.

"L'avocat de Nordahl Lelandais fait un travail extrêmement compliqué"

Alors qu’à la Cour d'assises de l'Isère, l'avocat général Jacques Dallest vient de livrer son réquisitoire au procès de Nordahl Lelandais, en demandant la réclusion criminelle à perpétuité, Jacques Pradel a déclaré : "On se pose la question de savoir si Nordahl Lelandais n’a pas tué d’autres victimes. D’ailleurs, il y a une cellule de la gendarmerie qui continue à travailler là-dessus. Sa dangerosité, bien évidemment, n’est plus à prouver ni pour les psychiatres, ni pour les parties civiles, ni d’ailleurs pour son avocat, qui fait un travail extrêmement compliqué, je ne sais pas comment va être sa plaidoirie. En même temps, il faut penser à la douleur de cette famille. J’ai entendu l’avocat du père de Maëlys : ce dernier a perdu 25 kilos. C’est le poids de sa fille. C’est terrible."

 


"Je pense qu’il est normal que tant la famille que les proches veuillent la vérité. Vous savez, il y a une formule judiciaire toute faite : 'il faut la vérité judiciaire pour que les parents des victimes fassent leur deuil'. Mais le deuil, il ne se fera jamais, ils vont vivre avec ça jusqu’à la fin de leurs jours. En revanche, ils veulent la vérité, ils veulent savoir quels ont été les derniers instants de leur fille. Et ils ne sauront pas parce que je pense que Lelandais ne répondra pas à ces questions", a poursuivi Jacques Pradel.

 

À lire aussi :

Retrouvez “L'invité média” de Gilles Ganzmann chaque jour à partir de 10h00 dans le 10h - midi Sud Radio avec Valérie Expert.