single.php

Guillaume Maurice : "Ça a été l'autorisation la plus compliquée de ma carrière de producteur"

Par Jean Baptiste Giraud

Le producteur Guillaume Maurice était l’invité de Valérie Expert et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le 11 décembre 2023 dans "Sud Radio Média".

Guillaume Maurice
Guillaume Maurice, invité de Valérie Expert et Gilles Ganzmann dans "Sud Radio Média" sur Sud Radio.

La série documentaire "BRI" sort sur CANAL+DOCS. Les deux premiers épisodes seront diffusés le vendredi 15 décembre 2023 à 21 heures, et les deux autres le vendredi 22 décembre 2023. Elle sera disponible en intégralité sur myCANAL dès le vendredi 15 décembre 2023. Guillaume Maurice, son producteur, est venu en parler.

 

Guillaume Maurice : "Le gros du travail de la BRI, c’est le grand banditisme"

"La BRI a deux casquettes. Ils travaillent sur le grand banditisme en civil, c’est le gros de leur travail. Mais en plus de cela, ils ont une autre casquette, qui est la casquette d'intervention en situation de crise, pour faire face à des prises d'otages, à des tueries de masse, à des attaques terroristes. Dans ces cas-là, ils sont équipés en noir, ou en lourd, comme on dit : combinaison noire, casque lourd, des gilets pare-balles… Ils ont un équipement de 40-50 kilos", a déclaré Guillaume Maurice.

Comme l’explique Guillaume Maurice, les opérateurs de la BRI passent énormément de temps au travail. "Pour les opérateurs de la BRI, le 36, quai des Orfèvres, c'est vraiment leur deuxième maison. Ils y passent énormément de temps. Chaque groupe de la BRI a une espèce de cellule qui leur est réservée. Et dans chaque cellule, il y a même un petit espace pour se reposer parce qu’ils font des horaires tellement incroyables… Parfois dans la journée, vous rentrez dans la cellule, et il y a deux ou trois personnes qui dorment."

"C'est un accord presque tacite entre eux et nous, c'est au quotidien que ça se règle"

Était-ce compliqué d’être au cœur de la BRI, vu qu’ils ne veulent bien évidemment pas dévoiler leurs secrets ? "Ça a été très compliqué en effet. Je pense que ça a été l'autorisation la plus compliquée de ma jeune carrière de producteur. Il a fallu convaincre à la fois le ministère de l'Intérieur, les magistrats, la préfecture de police de Paris… On essaie de trouver un terrain d'entente, un compromis pour pouvoir à la fois montrer leur travail et ne pas révéler tous les secrets", a répondu Guillaume Maurice.

À ce propos, la BRI a-t-elle eu un droit de visionnage ? "Il n'y a pas eu un droit de visionnage, il y a eu ce qu'on appelle un visionnage technique de certaines séquences pour justement des histoires de confidentialité, de protection des sources, d'anonymisation. De manière générale, c'est un accord presque tacite entre eux et nous, c'est au quotidien que ça se règle. C'est-à-dire que nous, on est avec eux au quotidien. Et sur le moment, ils nous disent : ‘Non, ça, je préfère pas que tu filmes’."


Retrouvez “L'invité média” de Gilles Ganzmann chaque jour à partir de 10h00 dans “Sud Radio Média” avec Valérie Expert.

Cliquez ici pour retrouver l'intégralité de l’interview média en podcast.

L'info en continu
09H
07H
04H
23H
22H
21H
20H
19H
18H
17H
16H
15H
Revenir
au direct

À Suivre
/