Glenn Viel : "'Top Chef' peut changer la vie des personnes"

Glenn Viel, le plus jeune chef 3 étoiles de l’Hexagone, qui rejoint le prestigieux jury de la saison 13 de l’émission "Top Chef" (M6), était l'invité de Valérie Expert sur Sud Radio le 16 février 2022 dans "Le 10h - midi".

Glenn Viel
Glenn Viel, invité de Valérie Expert et Gilles Ganzmann dans "Le 10h - midi" sur Sud Radio. © AFP

Cette 13e saison de "Top Chef" signe le départ de Michel Sarran et l’arrivée, à sa place, de Glenn Viel.

 

Glenn Viel : "Michel Sarran a une entrée et une sortie, tout comme moi j’aurai une entrée et une sortie"

"C’est devenu très qualitatif. C’est un concours où des chefs du monde entier se pressent pour participer. Il y a vraiment des moyens. En plus, comme j’y avais participé en tant que guest l’année précédente, j’ai vu l’envers du décor. Je pense que Michel a une entrée et une sortie, tout comme moi, j’aurai une entrée et une sortie, ça fait partie du truc. Le changement du jury est inévitable, il faut apporter un peu de nouveauté." Plus qu’une émission de divertissement, Glenn Viel voit dans Top Chef un concours important. "Ce concours, il est plus pour eux que pour moi. Il faut le prendre au sérieux car ce concours peut changer la vie des personnes. Ce n’est pas rien."

 


Comment Glenn Viel est-il lui-même arrivé à ce métier ? "J’étais un élève pas très studieux, dyslexique, avec des difficultés scolaires. Donc, quand il a fallu choisir mon orientation professionnelle, j’ai pensé à être soit cuisinier, soit militaire. Sinon j’ai un oncle qui est cuisinier, ma grand-mère était traiteur aussi."

"Mes équipes sont stables parce qu’elles se sentent bien"

Glenn Viel affirme attacher de l’importance à l’humain en cuisine. "Dans mes cuisines, je crée du lien. Je n’ai pas un gros turnover. Mes équipes sont stables parce qu’elles se sentent bien. Si elles se sentent bien, c’est parce qu’on est à leur écoute. J’adore discuter avec mes gars, et je fais pareil dans Top Chef, c’est très important."

 


Selon Glenn Viel, pour comprendre la cuisine, il faut mettre du temps. "La cuisine, c’est comme un poème : on ne va pas ressentir les mêmes choses, on ne va pas avoir les mêmes émotions. On doit l’écouter deux-trois fois, comme une chanson, et puis hop ! on capte quelque chose !" Parmi les grands chefs cuisiniers, qui Glenn Viel admire-t-il ? "J’avais beaucoup de respect pour Bernard Loiseau. Je ne l’ai pas connu personnellement, mais je l’ai entendu parler dans mon poste de radio avec beaucoup d’énergie, je le voyais même sourire à travers le micro. C’est quelqu’un de dynamique, un adolescent, quoi."


À lire aussi :

 

Retrouvez “L'invité média” de Gilles Ganzmann chaque jour à partir de 10h00 dans le 10h - midi Sud Radio avec Valérie Expert.