single.php

Clara Morgane : "'Bienvenue au monastère', ce n’est pas du tout une téléréalité"

Par Jean Baptiste Giraud

Clara Morgane, animatrice de télévision, chanteuse, mannequin et ancienne actrice pornographique, était l’invitée de Valérie Expert et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le 12 janvier 2024 dans "Sud Radio Média".

Clara Morgane
Clara Morgane, invitée de Valérie Expert et Gilles Ganzmann dans "Sud Radio Média" sur Sud Radio.

Le 12 janvier 2023 à 21h20, C8 diffuse l’émission "Bienvenue au monastère", à laquelle participe Clara Morgane.

 

Clara Morgane : "J’en suis sortie pas tout à fait comme j’étais à mon arrivée"

Fabienne Carat, Clara Morgane, Delphine Wespiser, Simon Castaldi, Paul El Kharrat et Jean-Marc Généreux ont accepté de vivre une expérience hors du commun : se couper du monde et participer a une retraite spirituelle pendant une semaine dans un monastère historique au sein de la communauté religieuse du Couvent de Corbara en Corse. Ils ne savent rien de ce qui les attend mais ce dont ils sont sûrs, c’est qu’ils n’auront plus accès à Internet, au téléphone et n’auront donc aucun contact avec le monde extérieur. Ils vont devoir apprendre à vivre dans le silence absolu, le recueillement et effectuer toutes les tâches qui leur seront demandées.

Pourquoi Clara Morgane a-t-elle participé à cette émission ? "Clara Morgane au monastère, j’ai tout de suite compris pourquoi ils m’appelaient. J’ai accepté parce que ce n’est pas du tout une téléréalité. Il y a le réveil et la vie monastique, c’est tout. On se lève très tôt, il y a les cloches qui sonnent à 6 heures. Ensuite, il y a une heure de prière – moi, j’ai fait la méditation. C’est intéressant d’avoir un autre rythme et se rendre compte du mode de vie d’autres personnes. L’immersion m’intéresse.

Ensuite il a les entretiens avec le prêtre, le Frère Baudoin. On a échangé sur la religion : je suis très spirituelle, mais je ne crois pas en un dieu unique et bienfaiteur. Pour moi c’est plus global, c’est plus lié à l’univers, à l’infiniment petit. Mais j’aime bien comprendre pourquoi les gens prient, j’aime méditer et j’aime rencontrer les autres. Ça a été une semaine incroyable. J’en suis sortie pas tout à fait comme j’étais à mon arrivée. Je pense que ce programme est un ovni. C’est plus calme, tout est plus lent, on revient à un rythme humain. Je trouve que cela manquait à la télé. J’incite tout le monde à prendre du temps pour soi comme ça."

"C’est un paradis vivant qui surplombe toute la baie de Calvi"

Clara Morgane comprend-elle ces religieux qui ont fait ce choix de vivre isolés de la société ? "Ces gens ont un petit peu peur du monde et de ce qu’il devient, et je les comprends. C’est des gens qui aiment être en autarcie. Pour eux, accueillir du monde extérieur, c’est ouvrir la porte au monde."

Clara Morgane a beaucoup apprécié le cadre naturel dans lequel est situé ce monastère. "Ce couvent est sublime. Perché sur une colline corse, c’est un paradis vivant qui surplombe toute la baie de Calvi. C’est sublime, c’est ouvert sur la nature. Ils accueillent comme ça des familles classiques, chrétiennes ou non, pour proposer ces retraites silencieuses et inciter des gens à faire un retour à soi."

Ancienne actrice pornographique, quel regard Clara Morgane porte-t-elle sur le mouvement "#MeToo"? "J’aime les hommes, j’aime mon mari, c’est le plus grand féministe que j’aie jamais rencontré. Il ne m’a jamais jugé, il ne m’a jamais contrainte, il m’a toujours élevée. Nous allons vers un monde plus humaniste où les hommes se mettent à comprendre que la femme ne peut être soumise plus longtemps. Nous nous sommes élevées grâce à des femmes illustres qui se sont battues avec nous avec force et détermination pour l’égalité de nos actes et de nos droits. En tant que femme qui a eu ce parcours-là, j’ai dû me battre plus que les autres. Quand on nous a vu nues ou en tout cas dans des situations un peu particulières, peut-être dégradantes pour certaines, c’est toujours plus difficile de prouver qu’on est intelligente et qu’on peut prendre des décisions. Moi, j’ai tracé ma route : on m’a fermé certaines portes, je suis rentrée par les fenêtres. Et j’ai envie de montrer à ma fille de 8 ans que quand on est déterminée, quand on a de grands rêves, qu’on s’entoure bien, avec des gens bienveillants, même quand on part d’aussi bas, on peut toujours s’élever socialement", a répondu Clara Morgane.

 

Retrouvez “L'invité média” de Gilles Ganzmann chaque jour à partir de 10h00 dans “Sud Radio Média” avec Valérie Expert.

Cliquez ici pour retrouver l'intégralité de l’interview média en podcast.

L'info en continu
22H
20H
19H
18H
17H
16H
15H
14H
13H
12H
Revenir
au direct

À Suivre
/