single.php

Claire Borotra : "Les gens aiment les fictions qui leur ressemblent"

Par Jean Baptiste Giraud

La comédienne Claire Borotra était l'invitée de Valérie Expert et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le 2 avril 2024 dans "Le 10h - midi".

Claire Borotra
Claire Borotra, invitée de Valérie Expert et Gilles Ganzmann dans "Sud Radio Média" sur Sud Radio.

Après la saison 1 qui avait réuni en moyenne 4,2 millions de téléspectateurs, la série "Face à face" revient pour une deuxième saison inédite dans laquelle les deux sœurs, l'une flic, l'autre juge d'instruction, seront plus que jamais dans la tourmente et devront faire front. Ce sera sans compter l'arrivée de la mère de Vanessa, incarnée par Marianne James, qui tient dans cette série son premier rôle récurrent.

 

Claire Borotra : "Justine ne s'imagine pas qu'elle va organiser son propre cauchemar"

Le personnage de Claire Borotra est un peu paumé dans cette nouvelle saison…"Mon personnage, je l'ai souvent paumé. Elle avait tout un schéma sur lequel elle s'est construite. Et puis, petit à petit, les scénaristes ont pris un énorme plaisir à lui dézinguer tous ses repères. Et donc c'est ça qui est assez marrant. Et là, elle fait venir la mère de Vanessa, parce que sa sœur ne va pas très bien. Et elle ne s'imagine pas qu'elle va organiser son propre cauchemar. Elle aime le calme, elle aime quand c'est bien rangé, quand tout est bien à sa place… Le personnage de Marianne James, c'est un bordel absolu", a raconté Claire Borotra.

Comment les relations entre les deux sœurs vont-elles évoluer ? "Ce qui est étonnant, c'est qu'elles se sont rencontrées en saison une quand elles étaient déjà adultes, elles ne se connaissaient pas. En tout cas, le personnage de Justine ne connaissait pas l'existence du personnage de Vanessa, puisqu’elle est le fruit d'une double vie. Donc au départ, il y a un rejet. Ensuite, il y a un moment où elles commencent à se connaître un petit peu toutes les deux. Et puis là, elles sont dans une relation de fratrie. Même si elles n'ont pas grandi ensemble, elles ont les réactions que n'importe qui a dans une fratrie. Quand vous voyez une fratrie, un déjeuner de famille, même si le petit, le petit dernier de la famille, a 72 ans et que le grand frère à 78, tout le monde continue à parler à celui de 72 comme s'il avait 6 ans. Et là, c'est exactement ça. Elles sont dans des chamailleries, des disputes et en même temps des réconciliations. Donc il y a beaucoup de tendresse et d'humour", a fait savoir Claire Borotra.

"Il y a beaucoup de tendresse dans cette série"

"Face à Face" est une comédie policière… "Il y a une nouvelle tendance dans les séries policières : les comédies policières. C'est à dire qu'il y a de l'intensité parce qu'il y a une enquête, Mais il y a aussi énormément d'humour, et c'est ce qui rend finalement toutes ces séries très agréables. Pour moi, c'est absolument incontournable. C'est à dire que les meurtres, vous voyez, vous en parlez dans l'actualité, on baigne dans la violence. C’est anxiogène donc. Donc si on ne met pas de l'humour et de la tendresse… Je crois que c'est ce qui caractérise aussi cette série : il y a beaucoup, beaucoup de tendresse. Et puis on ne parle pas seulement de trouver le coupable, mais aussi de la manière de le faire condamner. Il y a toute une dimension judiciaire qui est très caractéristique et qu'on ne voit pas dans les autres séries", a expliqué Claire Borotra.

Pourquoi la fiction française a-t-elle autant de succès ? "Je pense que les gens aiment les fictions qui sont proches d'eux, qui leur ressemblent. La fiction américaine est de très, très bon niveau, mais ça reste des personnages qui vivent de l'autre côté de l'Atlantique. J'imagine que c'est ça", a répondu Claire Borotra.

Claire Borotra regarde-t-elle des séries ? "Je regarde beaucoup de séries, je me bats contre moi-même parce que ça prendre de la place sur la lecture, qui est quand même la passion de ma vie. Donc, c'est un combat en me disant : ‘bon, je regarde un épisode. et après je lis’. Donc je fais la même chose pour mes enfants, et mais je me l'applique qu'à moi aussi. Pour moi, la lecture est peut-être une reconnexion à l'enfance, une évasion. C'est quelque chose de très profond et qui qui m'a aidé dans beaucoup de périodes de ma vie. C'est un rendez-vous que j'ai avec moi-même, avec les auteurs, avec les écrivains."

 

Retrouvez “L'invité média” de Gilles Ganzmann chaque jour à partir de 10h00 dans “Sud Radio Média” avec Valérie Expert.

Cliquez ici pour retrouver l'intégralité de l’interview média en podcast.

L'info en continu
09H
08H
07H
04H
03H
23H
21H
20H
18H
17H
Revenir
au direct

À Suivre
/