single.php

Christophe Dechavanne : "La mort, je n’ai pas envie d’y passer tout de suite"

Par Jean Baptiste Giraud

L'animateur de télévision Christophe Dechavanne était l’invité de Valérie Expert et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le 9 février 2024 dans "Sud Radio Média".

Christophe Dechavanne
Christophe Dechavanne, invité de Valérie Expert et Gilles Ganzmann dans "Sud Radio Média" sur Sud Radio.

Christophe Dechavanne publie son autobiographie : Sans transition (Éditions Flammarion).

 

Christophe Dechavanne : "On peut sortir de l’alcoolo-dépendance si on est aidé tôt"

Pour la première fois, dans cette autobiographie sincère, émouvante et savoureuse, Dechavanne se raconte et dévoile, sans transition, des moments de vie et des facettes inconnues de son parcours, de sa jeunesse épique à Montmartre jusqu’au plateau de "Quelle époque !", sans oublier "C’est encore mieux l’après-midi", "Ciel, mon mardi !", "Coucou, c’est nous !" et tout le reste.

Dans son livre, Christophe Dechavanne parle de son père « alcoolo-dépendant », un terme qu’il revendique. "Si vous vous adressez à quelqu’un qui boit, c’est plus sympathique de dire : ‘tu sais, tu es peut-être alcoolo-dépendant, faut peut-être qu’on en parle’ que de lui dire : ‘t’es peut-être alcoolique’, il y a un côté péjo. Il faut aider ces gens parce que c’est une maladie très compliquée à gérer, dont on a du mal à sortir tout seul. On peut en sortir si on est aidé, et surtout si on est aidé tôt. Il ne faut jamais rigoler d’un mec qui titube dans la rue."

 

"J’ai envie de m’éclater, de voyager surtout"

Christophe Dechavanne raconte aussi avoir été inscrit à l’ANPE Spectacles, alors qu’il repeignait des appartements. "Je sortais avec des filles, j’avais des flirts, et je repeignais les appartements des parents. J’allais de boulot en boulot. Je repeignais des appartements, puis pendant plusieurs mois je ne foutais rien, ce qui rendait ma mère malade. Puis j’avais un autre flirt, je faisais un autre appart."

Christophe Dechavanne a-t-il peur de la mort ? "Toute ma vie, je l’ai bravée. Tout ce que j’ai fait : pilote d’hécilo, pilote de course… rouler à vélo à 50 km/h sans casque… J’ai kiffé, c’est une belle montée d’adrénaline. Maintenant, à l’âge que j’ai, la mort, je n’ai pas envie d’y passer tout de suite. J’ai beaucoup travaillé, j’ai gagné un peu d’argent, et je n’ai pas envie d’aller au cimetière tout de suite, je n’y ai rien à foutre. Je veux bien laisser un petit héritage, mais je pense qu’il faut avoir faim dans la vie, il faut que les mômes aient envie de travailler. Je veux bien leur laisser un toit, un petit truc, mais j’ai envie de faire fumer la carte bleue, de m’éclater, de voyager surtout."

 

Retrouvez “L'invité média” de Gilles Ganzmann chaque jour à partir de 10h00 dans “Sud Radio Média” avec Valérie Expert.

Cliquez ici pour retrouver l'intégralité de l’interview média en podcast.

L'info en continu
12H
10H
08H
23H
21H
20H
17H
14H
11H
10H
09H
Revenir
au direct

À Suivre
/