single.php

Benoît Daragon : "Cela devient de plus en plus difficile de traiter les audiences"

Par Jean Baptiste Giraud

Benoît Daragon, journaliste média au Parisien, était l'invité de Valérie Expert et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le 17 avril 2024 dans "Le 10h - midi".

Benoît Daragon
Benoît Daragon, invité de Valérie Expert et Gilles Ganzmann dans "Sud Radio Média" sur Sud Radio.

Comment la prise en compte des extraits télé sur les réseaux sociaux par Médiamétrie va-t-elle changer la donne des audiences ? Benoît Daragon est venu l'expliquer.

 

Benoît Daragon : "On comprend pourquoi les chaînes publient aujourd’hui de très longs extraits sur Twitter"

Les extraits d’émission qui sont mis sur les réseaux sociaux sont-ils considérés comme des contenus télévisuels ? "C’est des contenus télévisuels car ce sont des contenus qui viennent de passer à l’antenne, qui sont mis sur les réseaux sociaux. Ces extraits sont comptés par Médiamétrie depuis le 1er janvier 2024, chose qui était passée relativement inaperçue. On comprend pourquoi les chaînes publient aujourd’hui de très longs extraits sur Twitter. Et pourquoi 'Quotidien', qui avait quitté Twitter en décembre 2023, est revenu sur la pointe des pieds."

Pourquoi ce retour, au fait ? "Quotidien s’était d’abord dit : ‘Comme Elon Musk refuse de faire de la modération, il y a beaucoup d’appels à la haine. C’est un réseau social difficile et éprouvant’. Ils avaient annoncé tambour battant qu’ils quittaient la plateforme. Et il y a quelques semaines, ils sont revenus par les chroniqueurs, qui publient tous les jours leurs séquences."

"500 nouveaux foyers qui n’ont pas de téléviseur sont entrés dans le compte"

Comment sont calculées les audiences ? "Jusqu’au 31 décembre 2023, vous aviez ces fameux boîtiers Médiamétrie qui étaient installés chez 5.000 foyers. Ces boîtiers enregistraient tout ce que les gens regardaient sur le téléviseur ou les téléviseurs du foyer. Et depuis le 1er janvier 2024 ils ont rajouté les ordinateurs du foyer. Et si sur votre ordinateur vous êtes en train de regarder des extraits de 'Touche pas à mon poste', 'Quotidien', de 'La grande librairie'... Médiamétrie le prend désormais en compte. De plus, 500 nouveaux foyers qui n’ont pas de téléviseur sont entrés dans le compte. Ce qui est hyper important, c’est que ces petits extraits qui buzzent vont entrer dans le calcul des audiences. Et quelque part, Médiamétrie encourage tout le monde à buzzer."

Quid du découpage ? Par exemple, quand vous regardez 'Touche pas à mon poste', vous voyez “Fin de la première partie”, le nom du réalisateur en bas, et l’émission continue. Mais pour Médiamétrie, c’est une nouvelle émission. "Cyril Hanouna a été le premier à faire ça, et 'Quotidien' a embrayé. Du coup, la partie sur les audiences de laquelle ils communiquent, c’est 21h à 21h15. Ils ont créé une émission autour de leur pic d’audience juste pour annoncer les audiences. Par exemple, la première partie de TPMP hier a fait 1,7 million de téléspectateurs, tandis que l’émission dans son ensemble a fait 1,15 million. Ils ont fait la même chose lors de la cérémonie des Césars : ça leur a permis de communiquer sur la première partie, là où il y avait beaucoup de monde. Cela devient de plus en plus difficile de traiter les audiences : il y a beaucoup de faux chiffres qui circulent, on passe notre temps à fact-checker, et ça fait perdre du temps à tout le monde."

 

Retrouvez “L'invité média” de Gilles Ganzmann chaque jour à partir de 10h00 dans “Sud Radio Média” avec Valérie Expert.

Cliquez ici pour retrouver l'intégralité de l’interview média en podcast.

L'info en continu
17H
16H
15H
14H
Revenir
au direct

À Suivre
/