single.php

Alexandra Redde-Amiel : "La Zarra est fière de porter la France"

Par Jean Baptiste Giraud

Alexandra Redde-Amiel, cheffe de la délégation française à l'Eurovision et directrice des variétés et divertissements de France Télévisions, était l'invité de Valérie Expert et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le 20 avril 2023 dans "Le 10h - midi".

Alexandra Redde-Amiel
Alexandra Redde-Amiel, invitée de Valérie Expert et Gilles Ganzmann dans "Le 10h - midi" sur Sud Radio.

La chanteuse La Zarra, qui représentera la France à l’Eurovision du 9 au 13 mai 2023, devait se produire le samedi 15 avril 2023 aux Pays-Bas pour un concert préalable. Après une après-midi de répétitions, la chanteuse canadienne a tergiversé et finalement renoncé juste avant de monter sur scène. Cela a été pris par certains pour un caprice de diva. France Télévisions a expliqué dans les heures qui ont suivi qu’elle avait reçu un appel téléphonique – une "mauvaise nouvelle concernant l’un de ses proches". Et ce juste avant de quitter son hôtel pour la salle de spectacle. Qu’en sait Alexandra Redde-Amiel ?

Alexandra Redde-Amiel : "La Zarra est rune artiste qui a une très forte chanson"

"Je voudrais qu’on dépassionne un peu. Il est important de recontextualiser. Nous sommes sur des pré-party, qui est une sorte de tournée européenne qui permettent de connaître l’artiste. C’est une artiste, mais c’est aussi une femme et c’est aussi une maman. La médiatisation a aussi des conséquences négatives. Elle a un problème personnel dû à la santé d’un proche qui se passe à quelques minutes de ce show, et elle ne peut pas monter sur scène.

 


Quoi qu’il arrive, il faut qu’on porte notre artiste. C’est une artiste qui a une très forte chanson, qui est extrêmement appréciée à l’international. Et c’est une artiste qui porte et qui est fière de porter la France. Qu’on en fasse un lynchage médiatique et qu’on aille mélanger, fantasmer des choses sur elle et essayer de décrypter ce qu’il y a sous les ongles de La Zarra… il y a mieux à faire", a déclaré Alexandra Redde-Amiel.

"Il faut que les Français soient derrière notre artiste"

"Aujourd’hui j’ai coupé La Zarra des réseaux sociaux. Je vais être très honnête avec vous : elle a énormément de critiques racistes. Et c’est d’autant plus important qu’il faut que les Français soient derrière notre artiste. Comment voulez-vous qu’on gagne l’Eurovision si le pays n’est pas derrière ? Je ne crois pas qu’un être humain puisse être parfait dans ce monde", a déclaré Alexandra Redde-Amiel. Alors, peut-on dire que La Zarra a été un mauvais choix ? "Aujourd’hui on n’est pas là pour se demander si on s’est plantés ou pas. La délégation française, nous avons tous fait le bon choix", a répondu Alexandra Redde-Amiel.

 


"L’Eurovision ne change pas que par la modernisation. Mais aussi parce qu’il y a des mecs, des nanas qui croient en ce beau projet et qui croient qu’on peut faire rayonner la France à l’international et faire de la scène européenne avec la chanson française quelque chose d’extraordinaire", a tenu à ajouter la cheffe de la délégation française.

 

À lire aussi :

Retrouvez “L'invité média” de Gilles Ganzmann chaque jour à partir de 10h00 dans le 10h - midi Sud Radio avec Valérie Expert.

L'info en continu
02H
22H
21H
20H
19H
18H
17H
16H
15H
Revenir
au direct

À Suivre
/