single.php

Zelensky demande encore des armes : "On doit l'aider au maximum", affirme Robert Ménard

Zelensky demande des armes : "l’escalade pour défendre la liberté, ça vaut le coup" a affirmé Robert Ménard le 9 février 2023 sur Sud Radio. Il était l'invité politique du 9 février 2023.

ménard guerre poutine zelensky
Robert Ménard, interviewé par Patrick Roger sur Sud Radio, le 9 février 2023, dans “L’invité politique”.

La visite de Zelensky en Europe et notamment en France, la réforme des retraites et les écologistes opposés à la Bouvine : Robert Ménard a répondu aux questions de Patrick Roger.

 

Guerre en Ukraine et demandes de Zelensky : "Ce n’est pas un combat étranger à nous"

Volodymyr Zelensky a été accueilli par Emmanuel Macron, le 8 février 2023, à l’occasion de sa tournée en Europe. Jeudi 9 février 2023, les deux Présidents se rendront à Bruxelles. Le Président ukrainien demande encore plus d’aides pour combattre la Russie. "On doit l’aider au maximum", assure Robert Ménard. "Ce combat, ce n’est pas un combat étranger à nous."

Il juge que l’armée et l’armement français servent à "défendre ce que nous sommes, ce que nous croyons". Et le combat, aujourd’hui, "se passe là-bas". Pour lui, "ce n’est pas une guerre dont on peut rester spectateurs". Une position de "en même temps" est impossible aujourd’hui. "T’es avec l’un, ou l’autre", déclare le maire de Béziers qui se dit "content" que la France ait choisi l’Ukraine et Zelensky.

 

"Je ne parierais pas que M. Poutine s’arrêterait" après avoir battu l'Ukraine et Zelensky

Si l’Ukraine perd, juge Robert Ménard, "c’est nous qui perdrons". Il estime que si Vladimir Poutine gagne la guerre, il risque de s’attaquer à d’autres pays. "Pourquoi il s’arrêterait ?" "On sait bien que des gens comme ça, ils ne comprennent que le rapport de force."

Le maire de Béziers ne croit pas que Vladimir Poutine n’est intéressé que par la Crimée. Ce serait le cas "s’il était rationnel". Mais "vous êtes sûr que des gens comme ça sont rationnels ?", demande Robert Ménard. Il rappelle que fin 2021, personne n’aurait cru que la Russie aurait attaqué l’Ukraine. "On s’est tous trompés". "Moi, je ne parierais pas que M. Poutine s’arrêterait, et serait satisfait, de gagner l’Ukraine."

Quant au risque d’escalade si l’Europe continue de fournir des armes à l’Ukraine, Robert Ménard balaye la critique : "elle y est l’escalade". Il estime que tant que la guerre va se poursuivre, il faudra que les pays alliés prennent tous les jours plus de responsabilités. "C’est peut-être de l’escalade. Mais l’escalade pour défendre la liberté, ça vaut le coup."

Réforme des retraites : "On ne va pas être gagnants"

La contestation contre la réforme des retraites se poursuit, avec un risque de radicalisation du mouvement. C’est l’avis des syndicats, soutenu par ailleurs par quasiment un Français sur deux. Mais pour Robert Ménard, "c’est pas les sondages qui dictent la politique d’un pays". "La réforme, elle est obligatoire", juge le maire de Béziers. Il reprend l’argument de la baisse du nombre de cotisants par retraité, au centre du débat et de l’argumentaire de l’exécutif. Il estime même que la réponse est "superficielle" face au problème. "Je crois que dans quatre ans, on se reposera la même question."

Pour autant, il juge qu’il ne "faut pas mentir au Français", critiquant la communication de l’exécutif. "Il ne faut pas leur dire que c’est une réforme juste. C’est une réforme difficile, c’est toujours douloureux." Aux Français, il ne faut pas leur dire qu’ils seront "gagnants", juge le maire de Béziers. "On ne va pas être gagnants."

Bouvine : "J’en peux plus de ces écolos"

Une manifestation en soutien à la Bouvine, course de petits taureaux, aussi appelée course camarguaise, est organisée à Montpellier le 11 février 2023. "J’en peux plus de ces écolos", déclare Robert Ménard. "Qu’ils arrêtent de nous pourrir la vie."

Il critique les positions des écologistes qui, après les Corridas, s’attaquent aux courses de taureaux sur fond de bien-être animal. Ils veulent aussi interdire "les lâchers de petits taureaux dans les villages de chez moi", assure Robert Ménard. Car ça "stresse les taureaux".

La manifestation s’annonce comme un succès, avec des "maires de toutes sensibilités". Robert Ménard l’assure : "on en peut plus". Quant aux écologistes : "s’ils n’aiment pas, ils ne viennent pas dans les Corridas. S’ils n’aiment pas la bouvine, ils viennent pas là. Et ils nous foutent la paix !"


Retrouvez "L’invité politique" chaque jour à 8h15 dans le Grand Matin Sud Radio avec Patrick Roger.

Cliquez ici pour écouter "L’invité politique"

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

L'info en continu
22H
21H
20H
19H
18H
17H
16H
13H
12H
11H
Revenir
au direct

À Suivre
/