single.php

Retraites : "On va arriver à l'article 7 !" assure Jérôme Guedj (PS)

Jérôme Guedj, député PS de l'Essonne, était “L’invité politique” sur Sud Radio.

Jérome Guedj retraites
Jérome Guedj, interviewé par Patrick Roger sur Sud Radio, le 13 février, dans “L’invité politique”.

Réforme des retraites, ambiance tendue à l'Assemblée nationale : Jérôme Guedj a répondu aux questions de Patrick Roger.

Retraites : "On va arriver à l'article 7 !" 

Jérôme Guedj revient sur la première semaine de débats à l'Assemblée autour du projet de loi sur les retraites. Le député réprouve "l'ambiance délétère à l'Assemblée nationale en ce moment". "Tout ce qui éloigne de la discussion essentielle de montrer le côté néfaste de la réforme des retraites n'est pas ma tasse de thé". "Il y a eu une sorte de montée en tension de part et d'autre".  Il dénonce le "choix du gouvernement de recourir à la procédure législative qui limite dans le temps les débats. Cette dizaine de jours à l'Assemblée, 50 jours au total, c'est une provocation !" "Le gouvernement a refusé 3 jours de débats supplémentaires, l'obstruction n'est pas toujours là où on le croit !"

Bruno Le Maire dénonce LFI qui empêche la tenue d'un débat démocratique. Concernant les amendements déposés, "le chiffre peut paraître impressionnant", reconnaît-il. "Mais ce ne sont pas des amendements d'obstruction, car ils ne sont pas faits pour gagner du temps". Certains, comme Laurent Berger, affirment que le risque est de ne pas pouvoir aborder l'article 7 sur l'allongement de l'âge de départ à la retraite. "On a prévu depuis le début de pouvoir débattre de cet article 7, mais on ne veut pas le faire en enjambant les autres dispositions". "On va arriver à l'article 7", assure le député. "Je souhaite que nous puissions ouvrir le débat sur l'article 7".

 

"Ce sont 2 années d'impôts sur la vie prélevés sur tout le monde"

Le député souhaite que lors de cette deuxième semaine de débats, "on puisse revenir sur le fond des dispositions". Et "principalement ces 2 années d'impôts sur la vie prélevés sur tout le monde". Il "ne conteste pas qu'il y a un déficit". Mais pour lui "il est temporaire, pas abyssal et pas dramatique". "On nous dit qu'il n'y a pas d'autres solutions que de prendre deux années de travail supplémentaires sur les gens. Mais on a des séries de propositions".

"Notre contre-réforme est de dire que nous avons d'autres moyens pour équilibrer le régime des retraites", explique Jérôme Guedj. "Si on répartit mieux l'effort, sur les entreprises, les super-profits, le capital, on peut équilibrer sans fracturer le pays". "Depuis le début, on a fake news sur fake news", fustige par ailleurs le député.  "Il y a soi-disant des grandes avancées sociales de ce texte, comme les 1.200 euros de retraite minimum pour tous les retraités. Mais tout ça c'est du pipeau, ça se vide !" "Ça a donné lieu à cette séquence pathétique d'Olivier Véran qui pédalait dans la semoule".

 

 

Retrouvez "L’invité politique" chaque jour à 8h15 dans le Grand Matin Sud Radio avec Patrick Roger.

Cliquez ici pour écouter "L’invité politique"

 

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

L'info en continu
12H
11H
10H
09H
08H
07H
04H
23H
21H
Revenir
au direct

À Suivre
/