Retraites : "On peut faire reculer le gouvernement !" assure Nathalie Arthaud

Nathalie Arthaud, porte-parole de Lutte ouvrière, était “L’invitée politique” sur Sud Radio.

Nathalie Arthaud Retraites
Nathalie Arthaud, interviewée par Patrick Roger sur Sud Radio, le 23 janvier, dans “L’invité politique”.

Réforme des retraites, mobilisations à venir, hausse des prix, milliardaires, PS en crise : Nathalie Arthaud a répondu aux questions de Patrick Roger.

Retraites : "On a réussi à imposer cette pression, il faut la faire monter d'un cran"

La réforme des retraites est présentée en Conseil des ministres lundi 23 janvier. Nathalie Arthaud confirme "faire partie de ceux qui s'opposent et protestent". "J'étais dans la rue jeudi 19, je le serai encore mercredi prochain et le 31 janvier". "Les manifestations ont été importantes partout en France, avec des grévistes dans tous les secteurs, y compris dans le privé et petites entreprises" se réjouit-elle. "C'est unanime du côté du monde du travail : on n'en veut pas de cette réforme !"

"Des millions de femmes et d'hommes ont manifesté, sans doute plus encore en grève. Pour un certain nombre, c'était une façon de marquer le coup. Mais on réalise qu'une pression est faite sur le gouvernement". D'après elle, "il y a de la fébrilité du côté du gouvernement. Il commence même à y avoir des frondeurs au sein de la majorité qui disent qu'ils ne voteront pas le texte. On a réussi à imposer cette pression, il faut la faire monter d'un cran. On peut clairement faire reculer le gouvernement !" Nathalie Arthaud ajoute :"on doit pas lâcher, on doit continuer la mobilisation".

Pensions à 1.200 euros bruts : "Quelques miettes et on devrait applaudir ?"

La pension minimale des petites pensions à 1.200 euros bruts est-elle une avancée ? Nathalie Arthaud rappelle avoir fait la campagne présidentielle en disant "qu'avec moins de 2.000 euros par mois, c'était indigne". "Les prix ont grimpé, +12% pour l'alimentaire, le nombre de personnes qui doivent aller aux restaurants du coeur pour se nourrir explose. Quelques miettes et on devrait applaudir ? Ce n'est pas admissible", estime-t-elle. "Pour quelqu'un qui a travaillé une carrière complète toute sa vie au SMIC, une misère ? C'est quoi cette société ? Ce chiffre me révolte ! Il croit nous faire une fleur, mais c'est du mépris".

"Le sentiment de millions de femmes et hommes dans le pays est qu'il n'y a jamais d'argent pour les travailleurs. Il n'y a jamais d'argent pour les salaires, les hôpitaux, les retraites, les transports", fustige-t-elle. "Pour tout ce qui est utile, qui correspond à nos besoins dans notre vie quotidienne". "Mais les milliards, on les voit !", dénonce la porte-parole de Force ouvrière. "Sur les deux dernières années, la fortune des milliardaires français a augmenté de 200 milliards. La moitié des bénéfices annuels de Total permettrait de couvrir le trou des caisses de retraites. 80 milliards pour les actionnaires du seul CAC 40. On n'a jamais vu autant d'argent dans la société !"

 

 

Retrouvez "L’invité politique" chaque jour à 8h15 dans le Grand Matin Sud Radio avec Patrick Roger.

Cliquez ici pour écouter "L’invité politique"

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !