single.php

Retraite : le 7 mars "on met la France à l’arrêt et on doit arrêter Macron" affirme François Ruffin

"Le gouvernement, la majorité, ne veulent pas l’épreuve de vérité" selon François Ruffin, député LFI de la Somme. Il était “L’invité politique” sur Sud Radio. 

ruffin retraite 7 mars
François Ruffin interviewé par Patrick Roger sur Sud Radio, le 16 février 2023, dans “L’invité politique”.

Le 16 février 2023, la cinquième journée de mobilisation contre le report de l'âge de départ à la retraite et la réforme va avoir lieu. Plusieurs centaines de rassemblements sont prévus partout en France. Et à l’Assemblée nationale, les débats se poursuivent dans une ambiance très tendue. François Ruffin a répondu aux questions de Patrick Roger.

 

Retraite : "Est-ce que vous trouvez ça normal qu’on n’ait pas une semaine de débats supplémentaires ?"

Afin d’accélérer les débats sur la retraite et atteindre l’article 7 de la réforme, qui prévoit le report de l’âge légal de départ, La France Insoumise a retiré 3.000 amendements. "Pour aller au cœur du débat, permettre que le débat ait lieu", explique François Ruffin. "Là, on a une espèce de misère parlementaire, un tunnel d’ennui, une triste comédie à l’Assemblée nationale."

Il juge que cette situation est liée aussi au comportement du gouvernement et de la majorité qui "font obstacle" à leur tour. Si les débats sur les autres modes de financement pour le régime des retraites sont nécessaires, François Ruffin appelle à aller "au cœur du sujet".

Il faut que "l’Assemblée débatte du report de l’âge de 62 à 64 ans", estime le député de la Somme. "On va donner deux ans de plus, deux ans ferme, aux Français", souligne le député. Or, la semaine du 20 février 2023 les députés "vont partir en vacances". "Est-ce que vous trouvez ça normal qu’on n’ait pas une semaine de débats supplémentaires ?" demande-t-il.

"Le gouvernement, la majorité, ne veulent pas l’épreuve de vérité"

Le député LFI souligne que son parti aimerait que les débats sont prolongés. "Nous, on demande à ne pas avoir de vacances." Lui-même prévoit de visiter la centrale nucléaire de Civaux pour y rencontrer, entre autres, les ouvriers chargés de l’entretien. "Là-bas, il y a des femmes de ménage qui sont en grève depuis un mois maintenant." L’une d’entre elles devra travailler plus d’un an de plus malgré un travail difficile et de nombreux problèmes de santé liés à la pénibilité de son emploi.

Concernant les vacances des députés, François Ruffin explique la majorité "prône la valeur travail" et demande donc "qu’on se l’applique à nous-mêmes".

"Le gouvernement, la majorité, ne veulent pas l’épreuve de vérité", juge le député de la Somme pour qui cette dernière n’est pas "seulement à l’Assemblée". "Elle est évidemment dans la rue le 7 mars."

Pour lui, le 7 mars 2023, "je ne dis pas que le jour de Gloire est arrivé, mais enfin, c’est l’heure de vérité". "C’est le moment où on met la France à l’arrêt et où on doit arrêter Macron".

Retraite : La motion de censure du RN, "c’est nul"

Le Rassemblement National, de son côté, a annoncé déposer une motion de censure. Pour François Ruffin c’est "de la mousse parlementaire" qui fera "pschitt". "On s’en fout au présent."

Le député La France Insoumise juge que le RN "n’existe pas dehors, il n’est pas dans les manifs, et il n’existe pas dedans, il n’est pas dans les débats".

"La seule chose qu’il vient dire c’est ‘les femmes doivent faire plus d’enfants’." La motion de censure n’aurait donc été déposée que "pour exister".  Et elle aura pour conséquence de priver les députés d’une demi-journée de temps de débat.

La motion de censure du RN, "c’est nul", déclare le député de la Somme. "Ce n’est pas notre boussole."

 

Retrouvez "L’invité politique" chaque jour à 8h15 dans le Grand Matin Sud Radio avec Patrick Roger.

Cliquez ici pour écouter "L’invité politique"

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

L'info en continu
22H
20H
19H
18H
17H
16H
15H
14H
Revenir
au direct

À Suivre
/