single.php

"Renaissance demande l'organisation d'un référendum avec 3 à 5 questions" annonce Renaud Muselier

Par Aurélie Giraud

Renaud Muselier, président de la Région Sud Provence-Alpes-Côte d'Azur et délégué régional de Renaissance, était “L’invité politique” sur Sud Radio.

référendum
Renaud Muselier, interviewé par Jean-Jacques Bourdin sur Sud Radio, le 29 août 2023, dans “L’invité politique”.

L'Élysée annonce une initiative politique d'ampleur. Renaud Muselier a répondu aux questions de Jean-Jacques Bourdin.

"Renaissance demande l'organisation d'un référendum avec 3 à 5 questions"

Emmanuel Macron reçoit mercredi 30 août les chefs des partis représentés à l'Assemblé nationale. L'objectif est de préparer des compromis, des textes législatifs communs et pourquoi pas des referendums voire même un 'préférendum'. "Le constat de cette première année est qu'il est très difficile de trouver une majorité sur les textes très importants" reconnaît Renaud Muselier. "Certains textes très sensibles font un gros frottement. Il y a dans ce parlement des jeux de rôle importants qui font qu'on n'arrive pas à faire comme au niveau européen, c'est-à-dire trouver des majorités, des compromis texte par texte".

Est-ce de la comm ? interroge Jean-Jacques Bourdin. "Chacun vient avec sa feuille de route, un travail a été fait à l'intérieur des formations politiques. On va voir ce qui peut en sortir !" "Un préférendum est un référendum dans lequel on peut cocher un certain nombre de questions avec des propositions" explique Renaud Muselier. "Oui, non, peut-être, je m'abstiens, je n'ai pas d'avis. Il peut y avoir plusieurs questions dans une question". "Renaissance a validé un référendum avec 3 à 5 questions : la politique internationale, l'immigration, la sécurité, les institutions".

Renaud Muselier : "Mieux vaut ne pas être soutenu par Éric Ciotti !"

Un enfant de 10 ans a été tué par balles à Nîmes, les trafiquants se tirent dessus régulièrement à Marseille, le trafic drogue et la vente d'armes de guerre sont installés au grand jour, et pendant ce temps, le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin prépare sa candidature présidentielle pour 2027. N'est-ce pas indécent ? "Être ministre de l'Intérieur ne l'empêche pas de faire de la politique" estime Renaud Muselier. Bruno Le Maire se demande si c'est le moment de faire des calculs. "Il y a manifestement des personnalités susceptibles de candidater aux présidentielles de 2027. Certains aspirent à être au niveau pour y arriver, il en fait partie". "Je prendrai parti en son temps. Je ne veux pas rentrer dan une écurie".

Pour Éric Ciotti, il vaudrait mieux "songer à gouverner avant de songer à la succession". "Éric Ciotti a tort depuis le début !" raille Renaud Muselier. "Chaque fois qu'il soutient quelqu'un, il perd. J'ai invité Laurent Wauquiez à s'éloigner !" "On voit bien que cette famille politique ne propose rien. Il y a des gens qui ont une vision gouvernementale, ils sont au Sénat sous l'autorité du président Larcher. À l'Assemblée nationale, il y a toute sorte de jeunes qui se gâchent. Ils ne comprennent pas qu'il faut additionner pour gagner. Ils ne font que se recroqueviller. Plus ils se radicalisent, plus ils rétrécissent. Ils sont dans un cercle infernal qui va les amener à la destruction".

 

Retrouvez "L’invité politique" chaque jour à 8h30 dans le Grand Matin Sud Radio avec Jean-Jacques Bourdin

Cliquez ici pour écouter "L’invité politique"

 

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

L'info en continu
22H
21H
20H
19H
18H
Revenir
au direct

À Suivre
/