single.php

"Oui nous abrogerons la réforme des retraites" affirme Jean-Philippe Tanguy (RN)

Par Aurélie Giraud

Jean-Philippe Tanguy, député de la Somme et membre du Bureau national du RN, était “L’invité politique” sur Sud Radio.

Jean-Philippe Tanguy était l'invité politique de Jean-Jacques Bourdin sur Sud Radio

Élections législatives à venir après la dissolution de l'Assemblée nationale, alliances du RN, premières mesures envisagées si le RN l'emporte : Jean-Philippe Tanguy a répondu aux questions de Jean-Jacques Bourdin.

"Oui nous abrogerons la réforme des retraites"

Si le RN arrive au pouvoir, "nous abrogerons la réforme des retraites de Monsieur Macron" confirme Jean-Philippe Tanguy. "Et pour deux raisons. Premièrement, elle n'est pas économiquement viable. Non seulement elle coûte de l'argent, mais elle va en coûter encore plus plus tard". "On veut une réforme juste et pérenne économiquement". "60 ans pour les carrières longues et 62 ans pour les Français qui ont commencé leur vie active après 20 ans. Une fois qu'on a les annuités".

Jean-Philippe Tanguy souligne cependant "le timing". "Nous n'allons pas faire la réforme des retraites en arrivant pendant les JO ou pendant la mise en place du Parlement. Nous allons d'abord faire les urgences du pays. L'urgence sur le pouvoir d'achat. Avec la baisse des factures énergétiques. Des mesures pour faciliter la hausse des salaires. L'urgence migratoire, évidemment. L'urgence sécuritaire. Et nous ferons un audit des finances publiques".

"Éric Zemmour a un problème d'ego complètement démesuré"

Combien de députés LR acceptent de rejoindre la coalition avec le RN ? "Pour le moment, ils sont deux. Le président des jeunes et une députée des Alpes-Maritimes" déclare Jean-Philippe Tanguy. "Mais l'important est ce que ça ouvre pour les électeurs. J'ai vu des sondages où les électeurs LR, ou sympathisants LR, ou qui se reconnaissent dans la droite, soutiennent ce mouvement. Or la politique c'est une offensive, un mouvement". Il n'y aura donc pas de candidat RN dans la circonscription d'Éric Ciotti.

L'accord entre le RN et Reconquête ne s'est pas fait, "à cause de Monsieur Zemmour" confirme Jean-Philippe Tanguy. "Il s'est tué politiquement tout seul par son attitude. Il a réussi à pourrir la campagne de sa propre candidate Marion Maréchal. En ayant une attitude déplorable, en la contredisant". "Monsieur Zemmour visiblement a un problème d'ego complètement démesuré. C'est dommage pour ceux et celles qui lui font confiance depuis des années. J'espère que les électeurs en tireront aussi les conséquences".

"Nous reviendrons à un prix national de l'électricité"

Le prix de l'électricité en France est dans la moyenne européenne. Jean-Philippe Tanguy confirme que le RN souhaite "sortir des règles de tarification du marché européen de l'électricité" et non sortir du marché européen. "Ça c'est une caricature de nos adversaires". "Le marché européen, c'est qu'il y a une offre et une demande, il y a des échanges chaque jour".

"Nous reviendrons à un prix national de l'électricité" précise le député sortant RN. "Il n'y a aucune raison qu'il soit dans la moyenne de l'Union européenne. Historiquement, nous avons toujours été l'un des plus bas. Parce que nous avons notre parc nucléaire. Nous avons aussi nos barrages". "Le prix de l'électricité française devrait être 40% moins cher, au moins". "Il y a une grande marge de manoeuvre pour baisser les prix de l'électricité pour les Français. Aujourd'hui il est possible de produire mieux".

Retrouvez "L’invité politique" chaque jour à 8h30 dans le Grand Matin Sud Radio avec Jean-Jacques Bourdin

Cliquez ici pour écouter "L’invité politique"
Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

L'info en continu
18H
17H
16H
15H
14H
12H
Revenir
au direct

À Suivre
/