single.php

"Hors de question que la protection des enfants devienne un business !" affirme Charlotte Caubel

Charlotte Caubel, secrétaire d'État chargée de l'Enfance, était “L’invitée politique” sur Sud Radio.

Charlotte Caubel enfants
Charlotte Caubel, interviewée par Jean-Jacques Bourdin sur Sud Radio, le 15 mars, "Parlons Vrai chez Bourdin".

Situation des enfants en France, avenir des enfants de djihadistes, mineurs isolés : Charlotte Caubel a répondu aux questions de Patrick Roger.

"Hors de question que la protection des enfants les plus vulnérables devienne un business"

Certaines structures de placement des enfants par l'Aide Sociale à l'Enfance (ASE) sont décriées. "Énormément d'acteurs s'occupent des enfants en danger, souligne Charlotte Caubel. Il faut mieux encadrer et contrôler ces acteurs". La secrétaire d'État chargée de l'Enfance évoque la structure privée d'Eure-et-Loir accueillant des mineurs placés, fermée pour "graves manquements". "La difficulté est la multiplication des initiatives, essentiellement portées par des associations. Il appartient aux départements et à l'État d'assurer un meilleur contrôle".

"J'ai demandé une enquête flash pour vérifier la situation des établissements, qu'ils sont bien autorisés par l'administration. On va renforcer les contrôles et l'encadrement, mais ne jetons pas l'opprobre sur toutes les structures, alerte la secrétaire d'État. Il y a des gens formidables sur le terrain". "Il y a une forte pression : dans certains territoires, en sortie de crise sanitaire, on a eu une augmentation de plus de 10% des placements en protection de l'enfance. J'ai été très surprise de voir arriver une entreprise. On n'avait pas le secteur lucratif sur ce sujet, j'y serai très vigilante, il est hors de question que la protection des enfants les plus vulnérables devienne un business".

Charlotte Caubel : "3/4 des départements n'ont aucune difficulté en matière de logement"

Selon les chiffres de l'Unicef, plus d'1 enfant en France sur 5 vivraient sous le seuil de pauvreté et plus de 142.000 sont sans domicile. "C'est difficile d'avoir des chiffres très fiables, souligne Charlotte Caubel. Quand on parle de sans domicile, ce sont des situations très variables. Avec du mal logement, des enfants qui sont dans des campements, quelques uns dans la rue. C'est inacceptable, reconnaît-elle. Une politique très dynamique de bien logement et de mise à l'abri a été mise en place dans le précédent quinquennat. On a aujourd'hui 197.000 places d'hébergement d'urgence, ce qui est exceptionnel mais il y a encore beaucoup à faire". "3/4 des départements n'ont aucune difficulté en matière de logement. On est très concentrés dans les zones urbaines", tient à préciser la ministre.

"Nous avons été alertés par les associations sur le nombre d'enfants mal logés. On a mis en place, avant la trêve hivernale, un suivi avec les associations, renforcé les dispositifs territoriaux auprès des préfets pour que les familles soient priorisées. On a par ailleurs obtenu une augmentation du budget de l'État pour que le nombre de places d'hébergement d'urgence soit renforcé, ou en tout cas ne soit pas diminué". "Le plan grand froid a également été lancé, avec l'ouverture de lieux réquisitionnés par les préfets, et des maraudes supplémentaires pour chercher les familles sont organisées. On est mobilisés tout le temps sur le sujet", assure la secrétaire d'État chargée de l'Enfance.

 

 

 

 

Retrouvez "L’invité politique" chaque jour à 8h15 dans le Grand Matin Sud Radio avec Patrick Roger.

Cliquez ici pour écouter "L’invité politique"

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

 

L'info en continu
22H
21H
20H
19H
18H
17H
16H
15H
Revenir
au direct

À Suivre
/