Alimentation : "Consommer local, c'est moins cher" assure Maguelone Pontier (MIN Toulouse)

En direct du Marché d’Intérêt National (MIN) Toulouse Occitanie, Maguelone Pontier, sa directrice générale, était “L’invitée politique” sur Sud Radio.

Maguelone Pontier MIN Toulouse Alimentation
Maguelone Pontier, interviewée par Patrick Roger sur Sud Radio, le 24 mai, dans “L’invité politique”.

Souveraineté alimentaire, commerces de proximité, circuits courts : Maguelone Pontier a répondu aux questions de Patrick Roger.

Alimentation : "Consommer local, c'est moins cher"

Pour Maguelone Pontier, "plus que jamais, le circuit court est important. Surtout dans ce contexte inflationniste. L'intérêt de consommer local est que vous faites des économies" assure la directrice du MIN Toulouse. Elle souligne "des économies de transport, donc moins de charges, mais aussi de stockage. Consommer local, c'est moins cher". Elle déplore "un a priori énorme et souvent injustifié des consommateurs face aux commerces de proximité". "Il faut aller chez les commerçants pour se faire conseiller. Et manger de saison, car les produits de saison sont beaucoup moins cher".

Pour elle, "c'est surtout une question d'arbitrage. Il y a énormément de produits transformés, qui sont très chers en plus d'être dangereux pour la santé. Mais aussi un arbitrage sur le temps passé à cuisiner, qui a baissé de 25% depuis les années 1960. Ainsi que le coût consacré à l'alimentation, passé de 35% à 17%". "On est capables de prendre ce temps d'aller dans les commerces de proximité" estime-t-elle. "Le MIN est la centrale d'achat des commerces de proximité. Vous y serez conseillés, avec des produits de qualité à des prix accessibles. Il faut prendre le temps de faire la démarche, parfois plus longue et difficile que d'aller dans un supermarché".

 

"Ce n'est pas parce que les produits viennent de plus loin qu'ils sont mauvais"

Pour autant, il n'y a pas que des producteurs locaux au MIN. "On est là pour nourrir les gens, c'est notre obligation dans la loi" rappelle Maguelone Pontier. "On a une mission de service public. Les gens doivent manger toute l'année, de tous les produits". Mais "ce n'est pas parce que les produits viennent de plus loin qu'ils sont mauvais" tient-elle à nuancer. Le MIN est-il en guerre contre les grandes surfaces ? "Oui et non !" affirme sa directrice. "Non car elles s'approvisionnent ici. On travaille avec elles, qui représentent 85% de la consommation alimentaire des Français. Et oui parce qu'on a envie de promouvoir une consommation de qualité, diversifiée".

La directrice générale du MIN assure "croire très fort au business d'intérêt général". "Il faut être très convaincu, notamment dans la force de l'écosystème. Vous avez des grossistes, des producteurs, des services, des labos, tout le monde se fait travailler, s'embauche. Il y a des écoles, des labos. On a mis tout le monde autour de la table, on a amené les meilleurs, qui sont venus s'installer ici, embaucher, utiliser les services. labos ici. tout est transformé ici. On a pris 170% de résultat en 5 ans" se réjouit-elle. "Il suffit d'appliquer les mêmes recettes. Il faut croire en la capacité de nos agriculteurs, de nos artisans". Pour elle, "il faut être un peu patriote !"

 

Retrouvez "L’invité politique" chaque jour à 8h15 dans le Grand Matin Sud Radio avec Patrick Roger.

Cliquez ici pour écouter "L’invité politique"

 

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

 


Revenir
au direct

À Suivre
/