49-3 : "C'est la fin de la démocratie !" dénonce Nicolas Dupont-Aignan

Nicolas Dupont-Aignan, député de l'Essonne et président de Debout La France, était “L’invité politique” sur Sud Radio.

49-3 Nicolas Dupont-Aignan
Nicolas Dupont-Aignan, interviewé par Patrick Roger sur Sud Radio, le 22 novembre, dans “L’invité politique”.

Nouveau 49-3, diminution des indemnités chômage, soignants non vaccinés, flambée des prix, droit à l'IVG dans la Constitution ou pas, coupe du monde au Qatar : Nicolas Dupont-Aignan a répondu aux questions de Patrick Roger.

49-3 - Nicolas Dupont-Aignan : "Il n'y a plus aucune démocratie !"

Élisabeth Borne a annoncé utiliser une nouvelle fois le 49-3 pour faire adopter le budget de la sécurité sociale, après seulement 3 heures de débats. "Ça me choque, c'est la cinquième fois ! dénonce Nicolas Dupont-Aignan. Ce qui est très nouveau, c'est qu'ils annoncent le 49-3 avant même qu'on ait traité les différents articles ! Là, c'est la fin de la démocratie, totalement ! Pour lui, il n'y a plus aucune démocratie !" "Après avoir élu Emmanuel Macron, les Français ont eu un sursaut de lucidité en ne lui donnant pas une majorité absolue, car ils veulent des compromis".

"Au lieu d'en tirer les conséquences et de faire comme en Allemagne, en Suède ou aux États-Unis, où le gouvernement accepte de discuter avec les parlementaires, là ils ne l'acceptent pas. Ils n'ont qu'un 49-3 pour les projets de lois par an en dehors du projet de loi de finances et du projet de loi de financement de la sécurité sociale rappelle le député. Ils vont arriver à un blocage. Est-ce qu'un jour le gouvernement veut entendre les oppositions ? Les Français nous ont donné un pouvoir de blocage !" "Quand le texte va dans le bon sens, on est capables de s'entendre pour l'intérêt de la France, on est capables !" souligne Nicolas Dupont-Aignan.

"Nous avons la droite la plus con du monde !"

Nicolas Dupont-Aignan se dit prêt à voter une motion de censure avec LFI. "Ce qui est important n'est pas d'où elles viennent ! Je serais ravi que les Républicains en déposent une ! Pourquoi ne le font-ils pas ? interroge-t-il. Les LR expliquent que c'est le gouvernement le pire du monde, qu'il met en danger la sécurité, qu'il ne prend pas les mesures contre les gaspillages, qu'il n'aide pas les PME, et au moment où il y a une motion de censure, il n'y a plus personne". Pour lui, "les LR sont la béquille du gouvernement !" Concernant la présidence des LR : "je ne me mêle plus de mon ancienne famille !" affirme Nicolas Dupont-Aignan, qui rappelle son "désaccord fondamental sur l'Europe".

S'il "souhaite pour eux qu'ils puissent se reconstruire", Nicolas Dupont-Aignan dénonce des "décalages entre les discours très raisonnables  des LR et la pratique à l'inverse quand ils étaient au pouvoir". "Je demande aux LR de mettre en accord leur pratique et leur discours". Par ailleurs, "j'ai toujours dit au LR qu'il fallait s'entendre avec le RN, les patriotes de droite comme de gauche. Je demande l'union parce que je veux qu'on gagne ! En suède et en Italie, quand les gens s'unissent ils gagnent. Je ne comprends pas pourquoi nous avons la droite la plus con du monde, incapable de voir l'intérêt pays avant ses petites histoires partisanes".

 

 

Retrouvez "L’invité politique" chaque jour à 8h15 dans le Grand Matin Sud Radio avec Patrick Roger.

Cliquez ici pour écouter "L’invité politique"

 

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !