Un cinéma féministe de plus en plus décomplexé !

Un film qui sort aujourd’hui… on voit émerger un nouveau féminisme décomplexé comme celui d’une artiste qui travaille sur… des clitoris, c’est sérieux ?

Le #MeToo et #Balancetonporc ont vraiment changé la donne et on voit émerger toutes sortes de féministes hyperactives. Aujourd’hui, sort en salle le film « Female Pleasure » de Barbara Miller qui fait le portrait de 5 héroïnes qui veulent changer les idées reçues sur la sexualité féminine et contre la violence, l’excision. Toutes réclament le droit à disposer de leurs corps. Ce film est formidable d’énergie et de joie de vivre a été plusieurs fois récompensé, carrément ovationné durant plus de 10 minutes lors du dernier festival du film de Locarno. Il montre par exemple le travail de l’artiste Rokudenashiko, qui veut dire « mauvaise fille » en japonais qui a inventé l’art vaginal ce qui choque bien sûr les japonais.

Heu… L’art vaginal, on peut nous expliquer ?

Elle est très drôle et explique qu’on voit des sexes masculins partout, que la pornographie a pignon sur rue, montrant des femmes soumises et esclaves sexuels mais que dès qu’il s’agit de parler du sexe féminin, rien ne va plus. Donc elle a choisi de représenter ce sexe féminin par des « chattes décoratives », des tableaux, des sculptures, des mises en scène très drôles, elle a même créé un canoë en forme de vagin. Mais son humour ne fonctionne pas toujours car elle a été arrêtée en décembre dernier pour obscénité alors que l’on voit des images porno bien pires dans tout le Japon. Elle est un emblème d’une nouvelle culture pop et féminine très rafraîchissante.

Un mouvement qui émerge un peu partout dans le monde !

C’est en effet un raz de marée. Chez nous, par exemple, on voit le dernier clip de la chanteuse Angèle « Balance ton quoi » avec Pierre Niney qui est très drôle. Ou les manifestations des éco-féministes qu’on a vu pour « la Marche pour le Climat » le 16 mars avec des slogans provoc’ et très sexuels pour la planète mais aussi l’émancipation des femmes « Arrête de niquer ta mère » ou « Protégeons les zones humides ». Et justement, Odile Jacob publie un livre de Barbara Polla « Le nouveau féminisme, combats et rêve de l’ère post-Weinstein » sur ces multiples mouvements féministes de chefs d’entreprises, écologistes, artistes, jeunes, vieilles, lesbiennes etc. Bref, bravo les filles, ça bouge !