single.php

Julien Dray propose de forcer les géants d'Internet à verser 50 000 euros à chaque Français pour ses 18 ans

La proposition du conseiller régional PS semble utopique, mais un montant plus raisonnable serait beaucoup plus rationnel.

Photo d'illustration ©PHILIPPE HUGUEN - AFP

Julien Dray pense avoir trouvé une solution pour taxer les grandes entreprises de l'Internet, accusées de faire d’énormes profits sans payer d’impôts. Il propose que ces entreprises versent à chaque français 50 000 euros à leur majorité.

Et cette idée du conseiller régional socialiste d’Île-de-France, que l’on qualifie aussi d’éléphant du PS, n’est pas une énième tentative d’instaurer un revenu universel. Julien Dray s’en défend puisqu’il explique que les GAFA à savoir Google, Apple, Facebook et Amazon exploitent nos données personnelles pour faire de l’argent avec, grâce au ciblage publicitaire notamment, qui permet de vous proposer les produits et les services que vous êtes susceptibles d’acheter en fonction de votre comportement sur Internet et même du contenu de vos messages personnels.

Autrement dit, les obliger à verser 50 000 euros à tous les Français à l’age de leur majorité, c’est ni plus ni moins les contraindre à payer en quelque sorte des droits d’auteur sur l’utilisation que ces géants de l’Internet font de notre vie.

Ce qui est utopique, c’est ce chiffre de 50 000 euros car quand on sait que chaque année, environ 800 000 jeunes passent le bac, ce qui nous donne à la louche le nombre de Français ou résidents français âgés de plus ou moins 18 ans, le montant de la facture à acquitter par Google, Apple, Facebook et Amazon serait de 40 milliards d’euros. et ça, c’est beaucoup plus que les profits que ces entreprises réalisent en France, et peut-être même en Europe.

En revanche, s’il ne s’agissait pas de 50 000 euros, mais par exemple, 5 000 euros, ou mieux encore, 1 000 euros, là, ce serait plus rationnel, plus faisable. À 1 000 euros par personne âgée de 18 ans, il s’agirait de faire payer 800 millions d’euros par les GAFA.

Mais ce qui est en fait intéressant dans cette proposition, c’est que Julien Dray ne parle pas de taxe, d’impôts qui iraient dans les caisses de l’État, mais bien d’une rémunération versée aux français pour l’exploitation de leurs données personnelles. Pour égayer votre journée, sachez que l’on estime la valeur de vos informations de santé à 50 euros, l’état de vos finances personnelles vaut 30 euros, votre historique d’achat sur Internet vaut une vingtaine d’euros, et votre adresse,un peu plus de 10 euros.

Écoutez la chronique de Jean-Baptiste Giraud dans le Grand Matin Sud Radio, présenté par Patrick Roger et Sophie Gaillard

 

L'info en continu
12H
11H
10H
09H
08H
07H
04H
23H
21H
Revenir
au direct

À Suivre
/