Et si vous transformiez vos déchets en… carburant ?

Une machine pourrait transformer nos déchets en carburant, c’est sérieux ?

C’est une invention géniale, du genre de celles qu’on attend pour un avenir meilleur. Imaginez un container qui pourrait recycler tous les déchets en plastique pour en tirer du carburant. Non seulement l’appareil est efficace mais il est simple, robuste et réparable même au fin fond de la brousse. Et le plus joli dans cette histoire c’est celui qui se bat pour développer ce prototype : il s’agit de l'acteur français Samuel Le Bihan que vous avez vu dans Mesrine ou Disco et qui est très engagé sur ce genre de thème via l'association Earthwake qu'il a confondé et qu’il soutient financièrement depuis trois ans et demi.

Chrysalis, c’est son nom, a été fabriquée dans un hangar du haut-pays niçois par Christofer Costes, un chercheur autodidacte de 35 ans. Il explique dans Sciences et Avenir qu’avec 30Kg de plastique, il fabriquera 30 litres de carburant en 1h15-1h20. Une machine assez simple qui fonctionne grâce à la pyrolyse des plastiques qui permet de chauffer à 450 degrés la matière dans un réacteur fermé. Et on pourra quasiment tout mettre dans cette machine, une bâche un vieux seau, des sacs plastiques, etc.

C’est une petite révolution ! D’autant qu’elle est conçue dans le but de créer de l’emploi. Ce carburant pourra alimenter des groupes électrogènes, fournir internet ou du wifi dans les pays émergents.  Le but est aussi de changer notre regard sur la matière, au lieu de jeter le plastique dans la nature pour qu’il se retrouve dans les océans, de comprendre que même une bouteille a de la valeur et qu’en la mettant dans la machine on pourra faire avancer sa voiture ou consulter le web, un vrai changement de regard ! Chrysalis a reçu le trophée Green Deal du Conseil départemental des Alpes-Maritimes et on a hâte de la voir un peu partout dans nos rues. Chrysalis va devenir un papillon !