single.php

Christophe Dettinger mérite-t-il la prison ?

L’ancien boxeur Christophe Dettinger comparait aujourd’hui devant les juges du tribunal correctionnel de Paris. Il risque 7 ans de prison et 100 000 euros d’amendes pour avoir frappé deux gendarmes lors de l’acte 8 des gilets jaunes le 5 janvier dernier. Des gilets jaunes ont fait de cet homme un symbole de leur lutte. Mérite-t-il la prison ? 

En temps normal, hors crise sociale, Christophe Dettinger ne ferait surement pas de prison. Les agresseurs de policiers vont rarement derrière les barreaux. 50% d’entre eux sont pourtant condamnés à de la prison ferme. 5 mois en moyenne. Mais toute peine de moins d’un an est aménageable. Ainsi à Rennes en 2017 deux manifestants qui avaient agressé des policiers ont écopé pour l’un de travaux d’intérêt généraux et pour l’autre du port d’un bracelet électronique. Pourtant ils avaient été condamnés à 12 et 9 mois de prison ferme. On ne peut pas forcement incriminer les juges. Ils sont un peu plus sévères qu’il y a dix ans où la condamnation pour l’agression d’un membre des forces de l’ordre était en moyenne de trois mois de détention. Donc si Christophe Dettinger est condamné aujourd’hui à une vraie peine de prison on pourra penser que la justice se montre sévère dans le contexte des gilets jaunes. Mais l’homme a fait fort quand même. Violence gratuite, il boxe à trois reprises l’un des deux gendarmes et lui assène des coups de pied dans le ventre. Il était connu de la police pour vol d’une arme en 2 000 et si le juge l’a placé en détention provisoire c’est parce qu’il ne doutait pas de sa détermination à se montrer encore dangereux lors d’une nouvelle mobilisation des gilets jaunes. Si à ce moment là en janvier l’homme était sorti libre, le symbole aurait été insupportable pour les forces de l’ordre essorés par des semaines de tensions.

Mais Christophe Dettinger est un symbole pour les gilets jaunes. Donc sa peine ne sera pas neutre. Si elle est inférieure ou égale à un an ferme, les gendarmes et policiers crieront au laxisme. Si l’ancien boxeur est condamné à passer réellement quelques mois derrière les barreaux les gilets jaunes seront furieux. Pourquoi Alexandre Benalla est il libre ? Pourquoi Christophe Dettinger est il en prison ? Evidemment c’est compliqué ce sentiment du deux poids deux mesures. Mais dans le cas de Christophe Dettinger il faut qu’il soit soit jugé pour ses actes qui sont graves. L’un des deux gendarmes frappés n’a toujours pas repris le travail. En comparution immédiate l’ancien boxeur a reconnu des erreurs mais n’a jamais émis de regrets. Sa défense va plaider un dérapage. Les juges feront la part des choses mais pour l’exemple et parce que la scène de violence a été ultra-médiatisée il faut une réponse sévère. Quel signal sinon pour tous ceux qui prônent en ce moment l’anarchie ! Le contexte appelle de toute façon à de la sévérité. Hier Edouard Philippe a annoncé 1 800 condamnations de gilets jaunes en deux mois et demi.

L'info en continu
22H
21H
20H
19H
18H
17H
16H
14H
13H
11H
10H
Revenir
au direct

À Suivre
/