Soldes d'été 2021 : "c’est assez calme par rapport à d’autres années"

Les soldes d'été 2021 ont commencé une semaine en retard, mais à Paris, les clients ne sont pas au rendez-vous. Reportage de Grace Leplat.

Les Soldes d’été ont commencé en France le 30 juin 2021, une semaine plus tard qu’initialement prévu. (Photo by Damien MEYER / AFP)

Avec une semaine de retard, les soldes d’été ont démarré le 30 juin 2021 pour une durée de quatre semaines. Mais entre Covid-19, ventes privées et vacances, le premier week-end des soldes a été calme. Reportage de Grace Leplat.

 

 

"En période de soldes, de manière classique, on doit avoir 50 paniers à peu près par jour"

Étiquettes rouges, prix barrés, réductions de 20%, 30%, 50%… dans le magasin de Maxime, les soldes d’été 2021 commencent sur les chapeaux de roues : "là, on a tout ce qui est sur la maroquinerie, donc on a cette pièce qui est à 20%", explique-t-il.
"Ici, on a vraiment que cette partie là" ainsi que les deux vitrines en soldes, précise le commerçant. "Et sinon, c’est au premier étage où il y a pas mal de soldes."
Son magasin est complet : habits, bijoux, maroquinerie, décoration… mais malgré le choix, les clients se font rares : "c’est assez calme par rapport à d’autres années", souligne Maxime. "En période de soldes, de manière classique, on doit avoir 50 paniers à peu près par jour ; et là on tourne plus autour de 20, 30, quelque chose comme ça."

 

"Je pense que les gens sont plus en train de vouloir partir que de vouloir acheter des choses"

Les achats sont donc deux fois moins importants. Et si Maxime estime que le télétravail joue un rôle, Lorenzo, gérant d’un magasin de chaussures, a une autre explication : "déjà, je pense, Internet… Avec la levée du confinement, le port du masque obligatoire, puis vu qu’on arrive aux périodes d’été, je pense que les gens sont plus en train de vouloir partir que de vouloir acheter des choses". "C’est compliqué."

 

"Le quartier est mort vu qu’il n’y a plus de bureaux, plus de touristes..."

Lorenzo est d’ailleurs en difficultés et risque de devoir fermer l’une de ses deux boutiques. Mais pour Sarah, gérante d’un magasin de prêt-à-porter, le couperet est déjà tombé : malgré les soldes, elle va fermer définitivement mi-juillet 2021, après 6 ans d’ouverture. "On a rouvert il y a peu de temps, c’est assez difficile." Et c’est pour cela qu’elle ferme.
"Il y a beaucoup moins de passage, en plus le quartier est mort vu qu’il n’y a plus de bureaux, plus de touristes..."

 

 

Les magasins ont du mal à survivre malgré les aides de l’État. Dans la rue où se trouve le magasin de Sarah, plusieurs boutiques ont déjà fermé leurs portes.

 

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !