À Cagnes-sur-Mer, un centre commercial à ciel ouvert a pu rouvrir ses portes

Dans les Alpes-Maritimes, deux centres commerciaux à ciel ouvert rouvrent leurs portes. Lily Costa, gérante du Studio de Lily, un institut de beauté situé dans le centre commercial Polygone Riviera à Cagnes-sur-Mer (Alpes-Maritimes), était interviewée dans "le coup de fil du matin" sur Sud Radio le 3 mars. "Le coup de fil du matin" est diffusé tous les jours à 7h12 dans la matinale animée par Cécile de Ménibus et Patrick Roger.

À Cagnes-sur-Mer, Polygone Riviera est un centre commercial en plein air, d’une surface de 70 000 m2 , qui compte une centaine de boutiques, en sus d’une vingtaine de restaurants et dix salles de cinéma. (Photo : Wikipédia)

"Nous recevons un client à la fois"

À Cagnes-sur-Mer (Alpes-Maritimes), le centre commercial Polygone Riviera est à ciel ouvert, ce qui lui permet de rouvrir ses portes. Lily Costa, gérante du Studio de Lily, un institut de beauté qui s'y trouve, a-t-elle hésité avant de rouvrir son institut ? "Non, à aucun moment. C’est à ciel ouvert, comme en centre-ville." Quand le centre a fermé ses portes, a-t-elle pensé que c’était une injustice ? "Je voyais cela comme un non sens, inutile, qui allait déplacer le flux ailleurs."

Le protocole sanitaire est-il respecté dans le centre ? "Il est même renforcé. La jauge d’une client pour 15 m2, c’est normalement à partir de 400 m2 de surface, Là, elle s’applique à toutes les boutiques, de la plus petite à la plus grande. Nous recevons un client à la fois."

"J’ai fait le choix de rester quatre jours toute seule"

"Il y a tous ceux qui ont appris la réouverture, et tous ceux qui ne savaient pas que nous avions été fermés pendant une semaine, explique la gérante du Studio de Lily. Mon institut ne fonctionne que sur rendez-vous. Le flux est bien géré. Les clients étaient contents, soulagés et ravis de pouvoir revenir. Mais il fallait que je prévienne chaque client que l’institut était fermé. Et là, il a fallu faire l’inverse."

Comment gère-t-elle son personnel ? "Normalement, nous sommes cinq, explique Lily Costa. Hier, j’étais toute seule, car elles sont toutes en famille. Je n’allais pas leur demander de revenir expressément. J’ai fait le choix de rester quatre jours toute seule, comme nous sommes confinés pour deux week-ends. Cela m’a un peu stressée, mais cela s’est bien passé."

 

Cliquez ici pour écouter “le coup de fil du matin”

Retrouvez "le coup de fil du matin" du lundi au vendredi à 7h12 sur Sud Radio, dans la matinale de Cécile de Ménibus et Patrick Roger.
Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez-ici !