single.php

Projet de loi immigration : "rien ne va être réglé" pour Nicolas Dupont-Aignan

Le projet de loi immigration a été adopté par l’Assemblée nationale. Pour en parler, Nicolas Dupont Aignan, député de l'Essonne et président de Debout La France est l’invité d’Alexis Poulin sur Sud Radio, mercredi 20 décembre.

Nicolas Dupont Aignan, député de l'Essonne et président de Debout La France, invité d’André Bercoff dans "Bercoff dans tous ses états” sur Sud Radio.
Nicolas Dupont Aignan, député de l'Essonne et président de Debout La France, invité d’André Bercoff dans "Bercoff dans tous ses états” sur Sud Radio.

Le projet de loi immigration a été adopté par l’Assemblée nationale. Un texte de loi qui secoue au sein même de la majorité. Puisque le ministre de la Santé, Aurélien Rousseau, a présenté sa démission. Démission acceptée. 

Projet de loi immigration : une escroquerie pour Nicolas Dupont-Aignan

"Il y a une gigantesque escroquerie médiatico-politique sur ce texte. Il permet à toute la classe politique de s’en tirer assez bien. Car la gauche surjoue l’indignation alors qu’il n’y a extrêmement rien de choquant dans ce texte. Ils ont l’impression de se retrouver une virginité politique. La Macronie fait croire qu’elle va lutter contre l’immigration. Alors qu’au même moment Emmanuel Macron ratifie le pacte immigration asile européen. Un texte qui fait que l’Europe va être ouverte à tous les vents migratoires. Et les Républicains, qui ont gouverné pendant 20 ans et qui sont responsables du chaos migratoire, se retrouvent en parfaits sauveurs de la France" explique Nicolas Dupont Aignan, député de l'Essonne et président de Debout La France, au sujet du projet de loi immigration qui vient d’être voté par l’Assemblée nationale

"Seul le Rassemblement national se félicite avec quelques mesures adoptées qu’il avait prôné. Moi je me suis abstenu car j’estime que ce texte ne va pas assez loin. Il ne traite pas la cause profonde. La cause profonde, c’est que vous pouvez voter toutes les lois de la terre, les jurisprudences européennes et le droit européen, signés par les mêmes gouvernements, interdisent à la France de gérer ses frontières, d’expulser qui elle veut, d’avoir une vraie politique cohérente de contrôle des migrations" ajoute-t-il sur Sud Radio.

"Il faut rétablir la primauté du droit français"

"On fait croire que l’on va tout régler. En fait, rien ne va être réglé" précise le président de Debout la France. "Il y a quelques mesures positives mais qui sont dérisoires face à l’enjeu. On atteint un chiffre d’immigration colossal dans notre pays. C’est ingérable et c’est criminel. C’est de la fausse générosité et cela ne résout rien. Il faut rétablir les contrôles aux frontières" lance Nicolas Dupont-Aignan.

Si bien que ce dernier plaide pour un rétablissement de la primauté du droit français. "Cette loi ne sera pas appliquée car elle sera désavouée par des juges européens qui ne sont pas élus en vertu d’accords internationaux qui ont bien été signés par la France. D’un côté on s’agite à Paris, on s’agite pour faire croire aux Français qu’on va régler le problème. De l’autre à Bruxelles ils donnent les pleins pouvoir à Madame Van Der Leyen" conclut-il sur Sud Radio.

Cliquez ici pour écouter l’invité d’André Bercoff dans son intégralité en podcast.

Retrouvez “Le face à face” d’André Bercoff du lundi au jeudi  à 13h dans Bercoff dans tous ses états Sud Radio.

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

Avis de François Bayrou sur le projet de loi immigration : cliquez ici pour l'écouter 

L'info en continu
16H
15H
14H
13H
12H
10H
09H
08H
Revenir
au direct

À Suivre
/