single.php

Charles Onana : "La guerre au Congo, c’est une guerre sans images"

Par Jean Baptiste Giraud

Charles Onana, spécialiste des conflits armés et des questions géopolitiques, était l'invité de "Bercoff dans tous ses états" le 7 juin 2023 sur Sud Radio.

Charles Onana
Charles Onana, invité d’André Bercoff dans "Bercoff dans tous ses états” sur Sud Radio.

Charles Onana est diplômé de la Sorbonne et titulaire d'un doctorat en science politique. Il vient pour présenter son livre Holocauste au Congo : L'Omerta de la communauté internationale (Éditions L’Artilleur).

 

Charles Onana : "La mafia des minerais au Congo, l'ONU en parlait dès 2001"

La guerre au Congo est-elle une guerre pour les minerais ? "Bien sûr. Un expert, un ingénieur belge, avait dit que le Congo était un scandale géologique, c'est-à-dire qu'on retrouve presque tous les minerais les plus importants sur le plan stratégique et sur le plan du luxe, c'est-à-dire l'or, le diamant, le cobalt, coltan, le cassitérite… Et en abondance. C'est les plus grosses réserves mondiales, que ce soit pour le cobalt ou le coltan, c'est en République démocratique du Congo. Et je me souviens que l'ancien secrétaire d'État américain aux Affaires africaines, monsieur Herman Cohen, disait que tout ce qui se passe, toutes ces guerres qu'on voit en République démocratique du Congo, ce n'est rien d'autre que pour des raisons économiques et pour des raisons financières.

 


Des gens gagnent des milliards de dollars par mois en extrayant les minerais du Congo. Donc, c'est évident que tout le monde a intérêt à ce qu'on garde le silence sur ce que vivent les Congolais sur leur territoire. Vous aurez remarqué que dans l'ensemble des télévisions occidentales, il n'y a pas une image sur la guerre du Congo. On vous dit qu'il y a la guerre au Congo, mais vous ne voyez pas d'images. C'est une guerre sans images", a fait savoir Charles Onana.

"C’est une mafia internationale des minerais qui agit en République démocratique du Congo"

"Les rapports des Nations unies depuis 2001 sur le pillage des richesses sont très bien documentés. En 2001, je travaillais avec Cynthia McKinney, qui était l'envoyée spéciale du président Bill Clinton dans la région, qui détenait des documents très importants sur ce qui se passait en République démocratique du Congo. Elle avait fourni aux Nations unies des documents, des virements, de tout ce qui se passait à travers les multinationales et les groupes qui soutenaient le président Paul Kagame dans cette histoire-là. Eh bien, sa maison à Atlanta a été cambriolée parce qu'on croyait qu'elle avait des tas de documents compromettant certaines des personnes impliquées. Donc, ce ne sont pas seulement des multinationales très importantes qui opèrent là-bas, mais aussi toute la mafia internationale des minerais qui agit maintenant en République démocratique du Congo, avec des soutiens politiques multiples et multiformes", a raconté Charles Onana.

 


Pourquoi ces minerais sont-ils aussi importants ? "Tous nos téléphones et ordinateurs portables, le coltan est dedans. C’est quelque chose qui se chiffre en milliards de dollars. Tout le monde s’est donné rendez-vous au Congo pour récupérer sa part du gâteau. Le cobalt, c’est pareil : tout ce qui relève de l’aéronautique militaire et des questions de défense, le cobalt est utilisé. Il en va de même pour les voitures électriques. Ceux qui parlent d’énergies propres, qu’ils aillent au Congo voir dans quelles circonstances les enfants congolais prennent le cobalt dans les mines, et ils vont nous dire à quel niveau de propreté on se situe."

 

 

À lire aussi :

Retrouvez “Le face à face” d'André Bercoff chaque jour à 12h30 dans "André Bercoff dans tous ses états" Sud Radio.

L'info en continu
22H
20H
19H
18H
17H
16H
15H
14H
Revenir
au direct

À Suivre
/