single.php

 Que retenir du débat entre Joe Biden et Donald Trump ?

Que retenir du débat entre Joe Biden et Donald Trump ? Pour en parler, Gérald Olivier, journaliste franco-américain, était l’invité d’Alexis Poulin sur Sud Radio, vendredi 28 juin, pour son livre Cover Up publié aux éditions Konfident.

Gérald Olivier, sur Joe Biden, invité d’Alexis Poulin dans "Poulin sans réserve” sur Sud Radio.
Gérald Olivier, sur Joe Biden, invité d’Alexis Poulin dans "Poulin sans réserve” sur Sud Radio.

Les présidentielles américaines se préparent. Un débat était organisé entre Joe Biden et Donald Trump, cette nuit, heure française. Qu’en retenir ? Réponse avec Gérald Olivier, journaliste franco-américain.

Le débat catastrophe de Joe Biden

"Une catastrophe pour Joe Biden. Donald Trump a été bon sans être excellent. Mais la question qu’il fallait se poser, c’est pourquoi un débat maintenant ? Nous sommes à 130 jours du scrutin. Des débats, il y en a eu avant. Généralement, c’est au mois d’octobre. Là, c’est avant l’été. Les conventions nationales n’ont même pas encore eu lieu, or ce sont elles qui officialisent l’investiture des candidats" explique Gérald Olivier, journaliste franco-américain, sur Sud Radio, au sujet du débat entre Joe Biden et Donald Trump.

La raison selon lui ? "Il y a toujours des doutes côté démocrate sur la candidature de Joe Biden. Il y a le problème de son âge, le problème de ses capacités intellectuelles et cognitives. Au sein du camp démocrate, il y a enfin des gens qui ne sont pas favorables à la candidature de Joe Biden. Je pense que si Joe Biden avait pendant ce débat une performance en-dessous de la moyenne, il montrait qu’il n’était pas capable d’être candidat ou président. C’est ce qu’il va se passer maintenant" ajoute-t-il.

Qui pour remplacer le président américain ?

Il est vrai que pendant ce débat, nous avons un Joe Biden qui cherche ses mots, très faible, affaibli. Un Donald Trump qui l’a humilié à plusieurs reprises et qui ressort grand gagnant de ce débat. "Joe Biden a battu Trump en 2020. Il l’a battu une fois, il peut le battre une seconde fois. C’est le président en place. Qui constitutionnellement peut briguer un second mandat. Mais il y a un déclin très net du président américain. Cela s’est vu, cette nuit, aux cérémonies du Débarquement en France. Cela se voit dès qu’il fait une apparition télévisée" lance Gérald Olivier.

"On a vu un vieil homme en difficulté. Il a été incapable dès ses premières phrases d’être clair. Il a  été incapable de préciser sa pensée, d’être clair. Son début de débat a été catastrophique. Il s’est à peine rattrapé hier. Les démocrates ont cru pendant un certain temps qu’il pouvait tenir le coup. La réponse est non. Cela se voit de plus en plus" conclut le journaliste.

Cliquez ici pour écouter l’invité d’Alexis Poulin dans son intégralité en podcast.

Retrouvez l’invité d’Alexis Poulin chaque vendredi à 13h dans “Poulin sans réserve” sur Sud Radio.
Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

L'info en continu
13H
12H
11H
09H
08H
21H
20H
19H
17H
Revenir
au direct

À Suivre
/