single.php

Nouvelle-Calédonie : pourquoi avoir bloqué Tik Tok ?

Par Jean Baptiste Giraud

Derrière le blocage de Tik Tok en Nouvelle-Calédonie, se dissimule une question clé : le monopole de la description du réel par l'État.

Nouvelle-Calédonie
Un panache de fumée est visible au loin, alors que des émeutes ont lieu en Nouvelle-Calédonie en écho à une révision constitutionnelle examinée à l'Assemblée nationale, le 14 mai 2024 à Nouméa en Nouvelle-Calédonie (Theo Rouby - AFP)

Le gouvernement de Gabriel Attal a décidé d’interdire TikTok en Nouvelle-Calédonie. Le réseau social, prisé par les émeutiers, est inaccessible jusqu’à nouvel ordre.

Nouvelle-Calédonie : les serveurs de Tik Tok bloqués

Comment est-il possible techniquement parlant, de suspendre Tik Tok sur une zone comme la Nouvelle-Calédonie ? "Dans le cadre de l’état d’urgence, le ministre de l’Intérieur a fait des requêtes auprès des fournisseurs d’accès, Cyrille Dalmont, directeur de recherche à l’Institut Thomas-More, spécialiste des enjeux éthiques du numérique. Ils vont bloquer les systèmes DNS qui permettent de se connecter aux serveurs de Tik Tok."

"Les applications, sur les téléphones portables et les sites Internet n’atterrissent nulle part et ne fonctionnent plus. C’est juridiquement contestable car c’est ciblé sur une seule plateforme. En fait, c’est une question de proportionnalité. Aurait-on pu cibler autrement des comptes diffusant des messages haineux ou des appels à des rassemblements violents ?"

 

 

Le monopole de la description du réel

"Il faut être très clair : une mesure de blocage complet d’un réseau social est clairement une entrave à la liberté d’expression, souligne Cyrille Dalmont, directeur de recherche à l’Institut Thomas-More. On peut se poser la question de l’intérêt de cette mesure, souhaitée par Emmanuel Macron après les émeutes suite au décès de Nahel. Cela avait une vocation beaucoup large." Peut-on utiliser un VPN pour se connecter quand même ? "Oui, ce système va vous attribuer une adresse dans un autre continent ou pays. Du coup, les serveurs ne seront plus bloqués. Ici, le gouvernement français cible directement la Chine sur la base des informations du service de renseignements."

"Une question essentielle n’est pas posée : pourquoi cette volonté depuis l’arrivée au pouvoir d’Emmanuel Macron de réguler les réseaux sociaux ? On s’aperçoit que plus la puissance publique s’effondre, plus l’État veut réguler la diffusion d’information. Il y a une concurrence entre l’État et les réseaux sociaux sur la description du réel. On essaie de bloquer les images de l’impuissance de l’État à assurer la sécurité sur un territoire. Le descriptif du réel revient ainsi complètement au gouvernement."

Retrouvez "Sud Radio vous explique" chaque jour à 7h40 dans le Grand Matin Sud Radio avec Patrick Roger.

Cliquez ici pour écouter “Sud Radio vous explique”

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

L'info en continu
16H
15H
14H
13H
12H
11H
10H
Revenir
au direct

À Suivre
/