single.php

Biathlon: première pour Perrot, qui délivre les Bleus après deux ans d'attente

Deux ans, quasiment jour pour jour, que le biathlon masculin français attendait ça: Eric Perrot a obtenu la première victoire individuelle de sa carrière en Coupe du monde au bout du sprint à Soldier Hollow (Etats-Unis) samedi, aussi la première des Bleus depuis mars 2022.

Isaac HALE - AFP

Deux ans, quasiment jour pour jour, que le biathlon masculin français attendait ça: Eric Perrot a obtenu la première victoire individuelle de sa carrière en Coupe du monde au bout du sprint à Soldier Hollow (Etats-Unis) samedi, aussi la première des Bleus depuis mars 2022.

10 mars 2022. Quentin Fillon Maillet, alors tout juste auréolé de ses cinq médailles olympiques pékinoises, remporte le sprint à Otepaa, en Estonie. C'est à cette date qu'il fallait remonter pour trouver la trace du dernier succès individuel des Bleus du biathlon - les Bleues, elles, en ont raflé neuf rien qu'en Coupe du monde cet hiver.

A 22 ans, Perrot a mis un terme à cette disette dans l'Utah: il s'est imposé grâce à un dix sur dix au tir, devant un autre Français, Emilien Jacquelin, deuxième à 3 sec 9/10e malgré deux cibles manquées, et le Norvégien Johan-Olav Botn, troisième à 11 sec 3/10e après un sans-faute.

Si bien que les hommes de Simon Fourcade et Jean-Pierre Amat, le duo d'entraîneurs qui a pris les rênes de l'équipe de France masculine à l'intersaison, empilent d'un coup deux places sur le podium d'une course individuelle en Coupe du monde dans la dernière ligne droite de la saison, eux qui ne s'y étaient pas hissés depuis son ouverture.

- "Très mature" -

Trois ans après ses débuts dans la cour des grands, Perrot signe lui sa toute première victoire individuelle.

"C'est fou. Ca fait un moment que j'en parle, que je dis que je cours après ça (une première victoire, ndlr). Je m'étais promis de ne pas finir cette saison sans en avoir gagné une, j'y ai pensé dans le dernier tour", sourit le jeune biathlète, dont la mère est norvégienne, au micro de la chaîne L'Equipe. "C'est le premier doublé de la saison. Ca fait un moment qu'on attend ça."

Jusque-là, Perrot ne s'était invité que sur un podium individuel: il avait pris la troisième place de la mass start à Östersund (Suède) il y a un an.

A deux reprises cet hiver, il avait terminé quatrième, au bout de l'individuel à Oslo la semaine passée et du sprint aux Mondiaux de Nove Mesto (République tchèque) le mois dernier.

"C'est quelqu'un de très mature pour son âge. Il l'a montré aujourd'hui (samedi) avec une très belle gestion de course, il a su finir très fort, il a fait une très belle course à 100% de son potentiel du jour", salue Fourcade. "C'est une très belle journée pour Eric, pour Emilien, et pour l'ensemble de l'équipe."

- QFM oublie un tour de pénalité -

Moins pour Fillon Maillet. Car les Bleus filaient tout droit vers un rare triplé jusqu'à ce que le double champion olympique en titre écope de deux minutes de pénalité pour avoir zappé le tour de pénalité sanctionnant la cible manquée à son tir debout. Il s'est finalement classé 31e, à 1 min 34 sec 8/10e de Perrot.

Pour Jacquelin, saison écourtée l'hiver dernier, tête en vrac, "il y a une sorte d'apaisement", décrit-il. "Il y a un an, je n'étais pas là, il y a deux ans, c'est comme si je n'y étais pas... Je suis passé par énormément d'étapes ces derniers mois. Petit à petit, je retrouve mon niveau à skis et au tir, mais il y des jours avec et des jours sans."

"Ca fait quelques semaines que je me sens beaucoup mieux. Aujourd'hui, je suis super content d'avoir su maîtriser ma course et mon allure pendant trois tours, de la manière", reprend-il.

Dans la course au gros globe de cristal, le Norvégien Johannes Boe, seulement 17e à 58 sec samedi, pénalisé par quatre fautes au tir, permet à son frère aîné Tarjei, lui 7e à 22 sec après un 8 sur 10, de se rapprocher encore: le cadet des frères Boe n'a plus que 47 points d'avance (902 pts contre 855), à désormais quatre courses individuelles de la fin de la saison.

La prochaine, une poursuite avec les écarts hérités du sprint, arrive dès dimanche.

Par Elodie SOINARD / Paris (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
12H
11H
09H
08H
07H
00H
23H
20H
Revenir
au direct

À Suivre
/