Zoo : "Les mesures que l'on peut prendre aujourd'hui vont dans la continuité de ce que l'on est obligé de faire toute l'année"

Comment se passe la gestion d’un zoo à l’époque du covid-19 ? Nicolas Gely, responsable zoologique du Parc animalier du Pal, était l’invité de Valérie Expert et Gilles Ganzmann sur Sud Radio le 3 avril dans "Le 10h - midi".

Un grand documentaire sur le Parc animalier du Pal sera diffusé vendredi 3 avril sur C8. © AFP

Un grand documentaire sur le Parc animalier du Pal, où plus de 800 animaux sauvages peuplent les 35 hectares de plaines du Pal, en plein coeur de l’Auvergne, près de Clermont-Ferrand, sera diffusé vendredi 3 avril sur C8.

 

"En appliquant les bonnes mesures et en se serrant les coudes, on va continuer à pouvoir rester auprès de nos animaux"

Le documentaire a été tourné bien avant la crise du coronavirus. "Concernant le coronavirus, il y a plusieurs volets explique Nicolas Gely, le responsable zoologique du Parc. Sur l'ensemble du Parc, on fait un peu comme tout le monde, les gestes barrières sont appliqués par le personnel assure-t-il. On a la chance d'avoir un parc étendu sur une cinquantaine d'hectares, donc des bâtiments eux-aussi très dispersés précise-t-il, ce qui nous permet d'avoir pu éviter une proximité importante de nos équipes.

Dans notre région, particulièrement notre département, l'Allier, on a encore la chance de ne pas être très exposés. Nous avons des personnes totalement dévouées à cette cause animale, passionnées par cette envie de bien faire aux côtés des animaux. Par conséquent, ils vont aller de l'avant, en appliquant les bonnes mesures et en se serrant les coudes, on va continuer à pouvoir rester auprès de nos animaux" affirme-t-il.

 

"C'est indéniablement un manque à gagner, ça aura évidemment un impact économique fort"

Pour les animaux, "c'est plus de quiétude encore ! reconnaît le responsable zoologique. Les mesures que l'on peut prendre aujourd'hui vont dans la continuité de ce que l'on est obligé de faire toute l'année, à savoir des mesures de protocole de biosécurité, de désinfection, qui sont là pour éviter toute transmission de maladies homme-animal".

Le zoo compte plus de 800 animaux, comment se passe l'approvisionnement de nourriture et de médicaments ? "On se retrouve aussi impactés, c'est l'une de nos préoccupations, mais paradoxalement, la baisse d'activité dans la restauration, les marchés, font que bon nombre de producteurs sont disponibles. On n'a aucune pénurie pour l'instant assure Nicolas Gely, si ce n'est les oeufs. On a réorienté les régimes alimentaires, de manière à prioriser ceux qui avaient la nécessité de se voir ajouter des oeufs dans les rations. Sur le plan vétérinaire, pour l'instant pas de rupture non plus du côté médicaments".

Le Pal propose aussi de l'hébergement sur le site. Sans visites, c'est-à-dire sans rentrées d'argent, "c'est très compliqué reconnaît le responsable. Le Pal est le premier pôle attractif de la Région Auvergne. L'ouverture, prévue initialement le 11 avril, est repoussée pour une durée indéterminée, dans le meilleur des cas au 1er mai, mais rien n'est certain. C'est indéniablement un manque à gagner, ça aura évidemment un impact économique fort".

 

Cliquez ici pour retrouver l'intégralité de l’interview média en podcast.

Retrouvez l'invité média de Valérie Expert et Gilles Ganzmann du lundi au vendredi à partir de 10h00 sur Sud Radio dans "Le 10h - midi".

Sur quelle fréquence écouter Sud Radio ? Cliquez ici !