"Un client basé à Toulouse peut maintenant visiter de chez lui un appartement à Paris"

Alain Montaut, PDG de David Immobilier

PDG de David Immobilier, Alain Montaut était l’invité du Grand Matin Sud Radio ce mardi pour évoquer la possibilité désormais de visiter des appartements à distance, via Facebook Live.

Visiter un appartement depuis son propre canapé, c’est désormais possible ! Invité du Grand Matin Sud Radio, Alain Montaut, PDG de David Immobilier, évoque ainsi la proposition de sa société de visiter des biens immobiliers par Facebook Live, dans une visite virtuelle et interactive. "Nous avons été les premiers à lancer en Île-de-France le principe de la visite virtuelle par Facebook Live, via notre page David Immo Paris. Ça a recueilli un certain succès puisqu’il y a eu 300 visiteurs la première, 600 la deuxième fois et nous lançons ce mardi à 18h30 notre troisième visite Facebook Live", indique-t-il.

Une facilité qui séduit forcément dans un marché parisien très sollicité. "À Paris, un bien part en quelques heures ou quelques jours. Or, nous avons dans notre clientèle des gens qui vivent en région ou sont expatriés. Un père de famille toulousain qui souhaite investir dans un deux pièces à Paris pour ses enfants quand ils feront leurs études a désormais la possibilité de visiter ce bien de façon interactive et de pouvoir se positionner rapidement sans se déplacer. (…) On avait vu dans certaines régions des agents immobiliers en recherche d’acquéreurs qui proposaient déjà ce principe. À Paris, on souhaitait aussi pouvoir privilégier des clients qui n’étaient pas sur place et répondre à leurs attentes", explique-t-il.

"N’importe qui peut poser des questions, demander à revisiter la salle de bain..."

"N’importe qui peut se connecter ce soir à 18h30 à notre page et participer à la visite interactive. Il peut poser des questions, demander à revisiter la salle de bain, etc. Pour animer tout ça, nous nous appuyons sur un Youtuber différent qui nous accompagne à chaque Facebook Live, ce qui donne un aspect assez convivial", ajoute-t-il avant d’admettre que ce type de visite ne peut se suffire à elle-même. "Il est évident que la visite virtuelle est une visite de tri, qui permet de se positionner sans se déplacer. Rien ne remplace une visite qui devient une visite de validation. Il est par exemple important de visiter un bien tard le soir ou tôt le matin, selon les nuisances de voisinage ou d’environnement qu’on peut avoir", préconise-t-il.

Alain Montaut assure en tout cas que cette stratégie a de beaux jours devant elle selon lui. "Cette méthode a clairement un avenir, dans la mesure où il y a des biens qui partent très rapidement en vente. Par ailleurs, cet avenir est aussi garanti par le facteur distance. Quelqu’un basé à Londres ou à Toulouse peut visiter demain un appartement à Paris sans avoir à se déplacer pour rien, et venir ensuite un week-end pour valider son achat", conclut-il.

Sur le même sujet
Les rubriques Sudradio