Première consultation transnationale européenne : "Il y a une sorte de modèle citoyen commun partout en Europe"

Guillaume Klossa
Guillaume Klossa, coprésident de Civico Europa, interviewé par Cécile de Ménibus et Patrick Roger dans "L’invité de l’actu" sur Sud Radio, à 8h10. Sud Radio

Guillaume Klossa, coprésident de Civico Europa, était "L’invité de l’actu" dans la matinale de Sud Radio du 12 mars 2019, animée par Cécile de Ménibus et Patrick Roger. Il est l'initiateur, avec la plateforme citoyenne européenne Make.org, de la consultation transnationale en ligne weEuropeans.eu, dans les 27 pays de l’UE, sur les priorités des citoyens.

Cinq thématiques ressortent partout : "la première est l'environnement et la qualité de vie"

Guillaume Klossa, coprésident de Civico Europa, est l'initiateur d'une grande enquête en ligne à travers toute l'Europe pour savoir quelles sont les priorités des Européens. "Avec la civitech Make.org et l'ONG Civico Europa, on a lancé la plus grande consultation jamais faite sur les 27 États membres, pour savoir comment les Européens voulaient réinventer l'Europe, avec une question ouverte et très simple : comment réinventer concrètement l'Europe ? À cette question posée dans les 27 États durant tout le mois de février, nous avons obtenu 270 réponses, 10 réponses par pays. Maintenant, on demande aux Européens de se prononcer sur les dix qu'ils préfèrent pour toute l'Union européenne. N'importe qui peut voter dans les semaines qui viennent."

Cinq thématiques ressortent partout , la première étant l'environnement et la qualité de vie sous différentes formes. "En France par exemple, comment interdire le glyphosate et les produits plastiques, supprimer les perturbateurs endocriniens, sanctionner les industries agroalimentaires polluantes ? La dimension sociale est également très importante, notamment dans les pays du Sud, mais également la transparence des élus et la fiscalité. Ils veulent une fiscalité qui soit la même pour les géants et les petits."

"Il y a une sorte de modèle citoyen commun partout en Europe"

Certains sujets ne viennent pas, comme l'immigration en Italie par exemple, qui arrive à la dixième place. "L'urgence de sujets comme la sécurité, l'immigration, la lutte contre le terrorisme, descend en flèche partout en Europe. Ce n'est pas dans la tête des gens aujourd'hui, spontanément, ce n'est pas leur préoccupation par rapport à l'Europe. On est un peu inquiet face aux organisations islamiques, mais ce n'est qu'un sujet parmi dix.

Ce qui est intéressant, c'est la manières dont les Européens se comportent : on a touché 34 millions d'Européens, il y a 1,5 million de participants, ce qui est considérable, et on voit que dans tous les pays, le ratio entre le nombre de personnes touchées, le nombre de participants, le nombre de personnes qui proposent et qui votent, est à peu près le même. Il y a une sorte de modèle citoyen commun partout en Europe."

"Il y a beaucoup de variations dans les propositions mais pas tant que ça dans les thèmes"

Chaque Européen a des préoccupations différentes : pour les Suédois, il faudrait baisser les prix des trains ; pour les Grecs, il faut éduquer sur les MST. Ce sont des questions très concrètes. "Ça correspond à leurs réalités quotidiennes. La question éducative revient un peu partout."

Peut-on dire qu'il y a une opinion européenne ? "Il y a beaucoup de variations dans les propositions mais pas tant que ça dans les thèmes. Il y a vraiment les bases d'une opinion publique européenne mais il n'y a pas les processus pour que cette option puisse s'exprimer."

Cliquez ici pour écouter "L’invité de l’actu" avec Cécile de Ménibus et Patrick Roger en podcast.

Retrouvez "L’invité de l’actu" du lundi au vendredi à 8h10 sur Sud Radio dans la matinale de Cécile de Ménibus et Patrick Roger.
 

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !


 

Les rubriques Sudradio