Les Français sont-ils prêts pour la disparition des voitures thermiques ?

Un baromètre inédit interroge les Français sur la fin des voitures thermiques, programmée à l'horizon 2040.

Français voiture électrique
La voiture électrique Toyota C-HR EV au salon automobile de Shanghai, le 19 avril 2021. (Hector RETAMAL - AFP/Archives)

Un baromètre inédit interroge les Français sur la fin des voitures thermiques, programmée pour 2040, et la transition vers des mobilités alternatives.

Les deux tiers des Français s'en servent au quotidien

Qu’est-ce qui ressort de cette étude ? La fin des voitures à essence est-elle de plus en plus envisagée ? "Absolument, les Français ont pris conscience qu'il y a avait une urgence climatique et qu’il fallait réduire les émissions carbone, estime Mallorie Sia, PDG de OVO Energy France (fournisseur d’énergie verte) et initiatrice de l’étude menée par l'IFOP. Ils sont plus de la moitié à envisager de ne plus avoir de voiture à essence et diesel d’ici 2040."

"Mais ils restent attachés à la voiture traditionnelle. Ils ont une très bonne image de la voiture parce qu’ils l’utilisent au quotidien. 66% des Français s’en servent au quotidien. Mais il y a quand même cette volonté d’être dans la transition."

Le coût des voitures électriques, premier frein

L’enthousiasme reste mesuré sur la voiture électrique. "Il existe des freins qui s’expliquent, estime Mallorie Sia, PDG de OVO Energy France. Quand on demande aux Français quel type de voiture ils prendraient s’ils devaient en changer dans l’année, ils sont 41% à dire une voiture thermique, mais 47% à répondre hybride ou électrique."

Quels sont les freins ? "Le premier est le coût d’achat : une voiture électrique coûte 20.000 euros là où une thermique coûte 10.000 euros. Se pose également la question de la possibilité de recharger sa voiture facilement. Enfin, en termes d’autonomie, on compte 200 km en entrée de gamme électrique contre 800 km en thermique."

Mallorie Sia, PDG de OVO Energy France (fournisseur d’énergie verte) et initiatrice de l’étude menée par IFOP, était interviewée dans "Sud Radio vous explique" sur Sud Radio le 23 novembre. "Sud Radio vous explique" est diffusé tous les jours à 7h45 dans la matinale animée par Cécile de Ménibus et Patrick Roger.

Retrouvez l'émission Sud Radio vous explique tous les jours dans la matinale animée par Patrick Roger et Cécile de Ménibus

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !