single.php

L'animateur Stéphane Plaza jugé à l'été pour des violences sur deux anciennes compagnes

L'animateur vedette de M6 Stéphane Plaza sera jugé par le tribunal correctionnel à la fin de l'été pour des violences physiques et/ou psychologiques commises sur deux anciennes compagnes.

Joël SAGET - AFP/Archives

L'animateur vedette de M6 Stéphane Plaza sera jugé par le tribunal correctionnel à la fin de l'été pour des violences physiques et/ou psychologiques commises sur deux anciennes compagnes.

L'agent immobilier, popularisé par ses différentes émissions sur M6, avait été convoqué mardi pour être entendu en audition libre au commissariat central de Paris.

Il a ensuite été placé en garde à vue et a été confronté à au moins l'une des plaignantes, selon une source proche de l'enquête.

A l'issue de sa garde à vue, il a été présenté à un magistrat du parquet qui lui a remis une convocation pour des violences habituelles physiques et psychologiques par concubin entre août 2018 et avril 2022 sur l'une de ses anciennes compagnes, ainsi que pour des violences habituelles psychologiques par concubin sur une autre femme entre décembre 2021 et septembre 2022, a détaillé le parquet de Paris, sollicité par l'AFP.

Une incapacité de travail supérieure à huit jours a été établie pour les deux femmes, a précisé la même source.

"Le tribunal évaluera si les charges, aujourd'hui suffisantes pour entraîner des poursuites, le sont également pour entraîner une condamnation", a souligné le parquet, rappelant que "d'ici là le prévenu (était) toujours présumé innocent".

Un juge des libertés et de la détention doit encore statuer sur son placement sous contrôle judiciaire dans l'attente de son procès, requis par le ministère public.

Contactés par l'AFP, l'un de ses deux avocats n'a pas souhaité réagir et la seconde n'a pas répondu.

- "Conscience tranquille" -

Les accusations visant cet expert en immobilier avaient débuté en septembre, avec la publication par Mediapart des témoignages de trois anciennes compagnes, qui dénonçaient des "humiliations, menaces, violences verbales et, pour deux d'entre elles, physiques".

Le parquet de Paris avait ouvert une enquête pour violences conjugales le mois suivant, en octobre, après la réception de courriers de deux d'entre elles "reprochant des violences commises au cours de relation", avait-il indiqué à l'époque.

L'animateur a récusé fermement ces accusations. "J'ai la conscience tranquille, je continue et continuerai de défendre la cause des femmes", avait-il déclaré en décembre sur son compte Instagram.

"Ce moment éphémère ne sera bientôt qu'un lointain souvenir. Pour la première fois, je vais enfin pouvoir m'exprimer, merci", avait écrit à nouveau sur son compte Instagram l'animateur mardi matin, quelques heures avant d'être entendu par des policiers.

Ses avocats, Mes Hélène Plumet et Carlo Alberto Brusa, avaient publié dans la foulée un communiqué, assurant que Stéphane Plaza allait "répondre à toutes les interrogations qui se posent et pouvoir établir que les accusations à son encontre sont dénuées de tout fondement".

Initialement agent immobilier, Stéphane Plaza est devenu une star du petit écran quand M6 l'a propulsé en 2006 à la tête de l'émission "Recherche appartement ou maison" puis de "Maison à vendre" (2007) et de "Chasseurs d'appart'" (2015).

Le patron de la chaîne Nicolas de Tavernost avait indiqué ne pas prendre de sanction envers Stéphane Plaza après qu'une enquête interne n'a révélé "aucun élément".

Régulièrement désigné animateur préféré des Français, il est l'une des valeurs sûres de M6, réunissant plusieurs millions de téléspectateurs avec ses différents programmes.

Le groupe M6 est devenu en janvier 2022 actionnaire majoritaire de son réseau d'agences immobilières qui compte quelque 660 franchises à travers la France.

Par Murielle KASPRZAK / Paris (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
12H
11H
09H
08H
07H
00H
23H
20H
Revenir
au direct

À Suivre
/