single.php

Euroligue: Monaco boit la tasse à Fenerbahçe

Monaco s'est incliné 89 à 78 mercredi sur le parquet de Fenerbahçe et se retrouve dos au mur en quarts de finale de l'Euroligue, mené deux rencontres à une par des Stambouliotes qui auront l'avantage du terrain vendredi lors de la quatrième manche.

OZAN KOSE - AFP

Monaco s'est incliné 89 à 78 mercredi sur le parquet de Fenerbahçe et se retrouve dos au mur en quarts de finale de l'Euroligue, mené deux rencontres à une par des Stambouliotes qui auront l'avantage du terrain vendredi lors de la quatrième manche.

La "Roca Team" avait raté son entrée il y a une semaine en s'inclinant à domicile (91-95), avant de se reprendre deux jours plus tard en arrachant une victoire 93 à 88. Maladroite à trois points (19% de réussite), elle a rechuté face au Fener dans la bouillante Ulker Sports Arena d'Istanbul.

"Il faut être meilleurs pour battre un adversaire de cette taille", a jugé lors d'une conférence de presse d'après-match Sasa Obradovic, l'entraîneur de Monaco.

"Nous avons perdu des ballons inutilement (...) Cela nous a fait mal. Nous avons lâché des points facilement", a ajouté le Serbe.

Sortis en tête du premier quart-temps (19-21), ses joueurs ont pris l'eau dans le second, atteignant la mi-temps avec sept longueurs de retard (47-40) sur des Turcs plus réalistes.

Les Stambouliotes, portés par leur public et leur expérimenté meneur grec Nick Calathes (13 pts, 2e meilleur marqueur du Fener et 3e meilleur marqueur du match), ont infligé un 7 à 0 à Monaco dans le troisième quart-temps, portant leur avance à 11 points (69-58) à l'entame de la dernière période.

- "tout ne repose pas sur Mike" -

Malgré les 23 pts d'Alpha Diallo (à gauche), meilleur marqueur du match, Monaco s'est incliné mercredi à Fenerbahce

Malgré les 23 pts d'Alpha Diallo (à gauche), meilleur marqueur du match, Monaco s'est incliné mercredi à Fenerbahce

OZAN KOSE - AFP

Revenus à quatre points au milieu du quatrième quart-temps après avoir infligé à leur tour un 7 à 0 au Fener, les Monégasques ont retrouvé de l'oxygène grâce à plusieurs lancers-francs et paniers d'Alpha Diallo (23 pts, meilleur marqueur du match).

Mais la "Roca Team" a manqué de temps et de réussite pour inverser la situation, tandis que les Turcs, dans leur antre assourdissante, réussissaient une série de paniers à trois points, scellant une victoire logique face aux coéquipiers de Mike James, auteur d'un match en demi-teinte.

Refusant de "juger un seul gars", Obradovic a estimé que la star américaine avait eu de "bons moments" mais a "besoin de recevoir plus des joueurs autour de lui (...) afin de remporter des matches".

"Pour gagner tout ne repose pas sur Mike", a-t-il insisté.

Monaco aura désormais la lourde tâche de remporter deux matches d'affilée face au Fener pour voir le dernier carré de la C1 pour la deuxième fois de leur histoire.

L'entraîneur des Turcs, Sarunas Jasikevicius, s'est voulu prudent à l'issue de cette troisième manche: "Nous devrons être meilleurs encore dans 48 heures car nous allons affronter un Monaco davantage préparé", a-t-il affirmé.

"Chaque match est comme une guerre", a conclu le Lituanien.

Par Remi BANET / Istanbul (AFP) / © 2024 AFP

L'info en continu
22H
21H
20H
19H
18H
17H
16H
Revenir
au direct

À Suivre
/