Dr Jean-Paul Hamon: "L'épidémie de grippe, il ne faut pas en faire une psychose"

Dr Jean-Paul Hamon : "L'épidémie de grippe, il ne faut pas en faire une psychose"

Jean-Paul Hamon (Médecin et Président de la fédération des médecins de France) était ce mercredi l'invité de Sophie Gaillard dans le Grand Matin Sud Radio.

Comme tous les ans à cette période de l'année, on observe une recrudescence des épidémies de grippe dans le pays. Alors que le seuil épidémique est d'ores et déjà atteint dans 8 régions, le Docteur Jean-Paul Hamon (Médecin et Président de la Fédération des médecins de France) évoque la situation.

Invité ce mercredi du Grand Matin Sud Radio, ce généraliste nous rappelle les symptômes de la maladie mais aussi la marche à suivre lorsque l'on se retrouve contaminé. "Généralement, la grippe arrive très très vite, ça vous tombe dessus en une heure ! Tout d'une coup, vous vous sentez fatigué, vous avez de la fièvre, des courbatures", explique-t-il, ajoutant que le virus "épuise" et qu'il "dure 3 jours". "Certaines personnes, comme les personnes âgées, sont plus fragiles et peuvent être victimes de surinfections bactériennes", ajoute-t-il, précisant que ces complications peuvent être observables également chez des "personnes diabétiques" ou "des fumeurs". "Si vous êtes un adulte jeune et que vous êtes en forme, vous pouvez vous contenter de prendre du paracétamol, de boire chaud, de transpirer et de rester au lit", poursuit-il, comme pour mieux rappeler que se ruer chez son médecin traitant n'est pas forcément une obligation.

Et l'intéressé d'insister par ailleurs sur les précautions à prendre afin d'éviter la contamination. "Les gels désinfectants pour les mains sont une bonne chose. Il ne faut pas oublier de nettoyer les boutons de porte parce que c'est sur les surfaces inertes que le virus reste vivace le plus longtemps", indique-t-il ainsi, rappelant qu'il est important de jeter "ses mouchoirs en papier", "de se laver les mains", mais aussi "d'éviter de serrer la main et de faire la bise à ses collègues". "Il ne faut pas en faire une psychose car, certes le seuil épidémique est atteint, mais c'est loin des épidémies que l'on a pu connaître il y a une dizaine d'années", nuance-t-il toutefois.

>> Retrouvez l'intégralité du podcast de l'interview :

 

Vos réponses pour cet article

Vos réactions sur cet article

annie
- Jeudi 21 décembre 2017 à 12:28
Le risque infectieux peut être particulièrement élevé dans les bureaux ainsi que dans tous les milieux confinés de travail : mesures de prévention et de protection du personnel en cas d’ épidémie de grippe ! : http://www.officiel-prevention.com/sante-hygiene-medecine-du-travail-sst/service-de-sante-au-travail-reglementations/detail_dossier_CHSCT.php?rub=37&ssrub=151&dossid=556

Ajouter un commentaire

Les rubriques Sudradio