single.php

Bruno Riondel : "L'islam ce n'est pas qu'une religion, c'est un système politique, idéologique"

Par La Rédaction

Bruno Riondel, docteur en Histoire des relations internationales, professeur d’histoire-géographie au lycée, auteur de "Considérations inconvenantes sur l'Ecole, l'Islam et l'Histoire à l'heure de la mondialisation" (éditions L’Artilleur), était l’invité d’André Bercoff, vendredi 23 octobre, sur Sud Radio dans son rendez-vous du 12h-13h, "Bercoff dans tous ses états".

Bruno Riondel invité d’André Bercoff dans "Bercoff dans tous ses états” sur Sud Radio.

Le professeur d'histoire-géographie s'est appuyé sur son expérience personnelle basée sur le passage dans une trentaine d'établissements en tant que remplaçant. "J'ai commencé par la banlieue où j'ai pu observer un certain nombre de choses, puis depuis plusieurs années, je suis à Paris", raconte Bruno Riondel.

 

Des comportements provoquants

Le livre écrit par l'enseignant porte sur des expériences assez anciennes et précise avoir pensé "à mes élèves musulmans intégrés". "Pour eux ce n'est pas facile, ils sont pris entre deux feux, entre les radicaux qui vont leur reprocher de ne pas être assez islamiquement correct et de l'autre côté, par des préjugés globalisant qui va les criminaliser parce qu'ils sont musulmans", souligne l'auteur qui souhaitait "dire les choses très franchement en invitant ces jeunes de cesser d'être dans la demi-mesure".

À travers son expérience entre le milieu des années 1990 et le début des années 2010, le professeur remarque "des gens programmés différemment avec un discours différent". Bruno Riondel rapporte qu'un jeune élève lui assurait que "les cathédrales étaient construites par des immigrants musulmans du Moyen-Âge". "Quand vous répondez, il peut dire que ce n'est pas vrai, il peut aussi être dans la provocation", note le professeur qui appelle à "prendre ça au sérieux". "On a une approche différente, un historien en France a une approche scientifique, les islamistes, eux, vont tordre l'histoire pour la faire rentrer dans les cadres de l'islamiquement correct", rapporte-t-il, dénonçant "des jeunes radicalisés dans un mensonge expansif qu'on leur met dans le crâne dans les cités". 

Une histoire personnelle

"Nous sommes face à un totalitarisme", note Bruno Riondel qui voit en l'islam "pas qu'une religion, mais un système politique, idéologique". Cette religion ne permet pas de "dissocier le spirituel du politique". Un problème "majeur auquel on se trouve confronté aujourd'hui", dénonce le professeur qui s'est inspiré de son histoire et d'un conflit avec son administration en 2010-2011 pour écrire son dernier livre. Une histoire qui "remonte terriblement aujourd'hui", après l'assassinat de Samuel Paty.

"J'étais dans un lycée très communautarisé, où je travaillais en binôme avec une professeur dans une classe d'une trentaine d'élèves", raconte-t-il. Dans cette classe, "5 ou 6 garçons ont eu un comportement offensif, de violence ou de provocation, quelque chose d'irrationnel", note le professeur. Un comportement qui aura fait craqué sa collègue. "Les gamins ont été comme encouragés pour aller plus loin", se souvient-il. Parmi cette bande, l'un d'entre eux "s'est revendiqué comme adepte de Tariq Ramadan et a affirmé que notre science est une science de mécréant". Après plusieurs moments de tensions, Bruno Riondel a exercé son droit de retrait en attendant une solution. "Le lendemain, j'ai été convoqué au rectorat, et quand je suis revenu à mon poste, le proviseur adjoint m'attendait et m'a suspendu à titre conservatoire", raconte le professeur. Une histoire qui s'est terminée devant le tribunal administratif, sans trop d'explication. Quatre ans de procédure qui ont permis au professeur d'étudier l'islam et d'écrire ce livre.

 

Cliquez ici pour écouter l’invité d’André Bercoff dans son intégralité en podcast.

Retrouvez André Bercoff et ses invités du lundi au vendredi sur Sud Radio, à partir de midi. Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

L'info en continu
09H
08H
07H
04H
23H
22H
21H
20H
19H
18H
Revenir
au direct

À Suivre
/