Valls : la GPA “est et sera interdite en France”

La gestation pour autrui “est et sera interdite en France”, promet Manuel Valls dans La Croix ce vendredi.

À la veille de nouvelles manifestations de la Manif pour tous à Paris contre la GPA et la PMA ce dimanche, le journal La Croix publie une interview de Manuel Valls, ce vendredi 3 octobre. Le Premier ministre y évoque la GPA (gestation pour autrui). Il promet qu’elle restera interdite en France. Il s'agit d'"une pratique intolérable de commercialisation des êtres humains et de marchandisation du corps des femmes", elle "est et sera interdite en France", déclare-t-il.Concernant les enfants nés de GPA à l'étranger, Manuel Valls exclut totalement la transcription "automatique" des actes de filiation. Une transcription systématique voudrait dire que la France "accepte et normalise la GPA", affirme Manuel Valls. Et, en la matière, la France entend même aller plus loin aujourd'hui, et "promouvoir une initiative internationale qui pourrait aboutir, par exemple, à ce que les pays qui autorisent la GPA n'accordent pas le bénéfice de ce mode de procréation aux ressortissants des pays qui l'interdisent", nous apprend le Premier ministre. Le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, prendra, "dans les semaines qui viennent, des initiatives" en ce sens, promet-il.