"Valérie Pécresse est radicalement Macron compatible", estime Nathalie Élimas

Valérie Pécresse pourrait être "une excellente Première ministre d'Emmanuel Macron", selon Nathalie Élimas, secrétaire d'État auprès du ministre de l'Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports, chargée de l'Éducation prioritaire. Elle était l'invitée du “petit déjeuner politique” le mardi 7 octobre sur Sud Radio.

Pécresse
Nathalie Élimas, interviewée par Patrick Roger sur Sud Radio, le mardi 7 décembre, dans "le petit déjeuner politique".

Valérie Pécresse sera la candidate des Républicains. Une personnalité "Macron compatible" pour le gouvernement qui l'invite plutôt à rejoindre la majorité présidentielle. Nathalie Élimas a répondu aux questions de Patrick Roger.

 

"Pécresse fera une excellente Première ministre"

Nathalie Élimas connaît bien la nouvelle candidate de la droite, Valérie Pécresse. Si aujourd'hui, elle siège dans l'opposition au conseil régional d'Île-de-France, elle a fait partie de sa majorité de 2015 à 2021, tout en étant député de la majorité présidentielle à partir de 2017, sans que cela ne pose de problème à la présidente de région. "Valérie Pécresse est radicalement Macron compatible", confie la secrétaire d'État auprès du ministre de l'Éducation nationale.

"Qu'est-ce qui différencie Pécresse de Macron ?", s'interroge-t-elle, en passant en revue les propositions sur l'école et la famille de la candidate LR. "Elle propose de remettre les fondamentaux à l'école, c'est ce qu'on fait, elle souhaite de l'autonomie pour les établissements, c'est le plan Marseille mené par le président de la République, elle veut exclure les élèves en grande difficulté pour les mettre dans des classes relais, on en a déjà", répond Nathalie Élimas. "Soit elle fait du copyright, soit elle fait du 100% Macron compatible", s'amuse-t-elle, soulignant "l'énorme problème interne" auquel sera confrontée Valérie Pécresse dans son parti.

 

"Je n'aimerais pas être à sa place, elle ferait mieux de nous rejoindre"

En cause, l'un des lieutenants de Valérie Pécresse qui appelle à respecter "la sensibilité de droite" représentée par Éric Ciotti. La secrétaire d'État rappelle que le finaliste du congrès LR avait confié préférer voter Zemmour plutôt que Macron au second tour. "Comment va-t-elle faire avec ça ?", s'interroge Nathalie Élimas qui prévient que Valérie Pécresse "sera obligée de se droitiser pour exister ou se faufiler dans un trou de souris".

"Valérie Pécresse fera une excellente Première ministre", ajoute la secrétaire d'État qui confie que "cela a déjà été évoqué, ça ne la dérangerait pas". "Je n'aimerais pas être à sa place, elle ferait mieux de nous rejoindre", lance Nathalie Élimas qui rappelle "le véritable danger en face : Éric Zemmour, Marine Le Pen, Éric Ciotti".

 

Cliquez ici pour écouter "L’invité politique" avec Patrick Roger, à retrouver du lundi au vendredi à 8h15 

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !