Stéphane Ravier - Champigny-sur-Marne : "Là, c'est la guerre civile"

Stéphane Ravier, sénateur RN des Bouches-du-Rhône et président du groupe RN au conseil municipal de Marseille, interviewé par Patrick Roger sur Sud Radio le 12 octobre à 7h40.

Stéphane Ravier, sénateur RN des Bouches-du-Rhône et président du groupe RN au conseil municipal de Marseille, était l’invité du “petit déjeuner politique” de Patrick Roger le 12 octobre sur Sud Radio, à retrouver du lundi au vendredi à 7h40.

Stéphane Ravier : "J’en veux moins à ceux qui attaquent qu’à ceux qui ne font rien"

Les syndicats de police sont reçus par Emmanuel Macron après l’attaque du commissariat de Champigny-sur-Marne. "En 2017, pendant la campagne des présidentielles, on disait 'Avec Marine Le Pen, cela va être la guerre civile'. Là, c’est la guerre civile, estime Stéphane Ravier, sénateur RN des Bouches-du-Rhône et président du groupe RN au conseil municipal de Marseille. Les mesures de sécurité sanitaire sont une catastrophe et on attaque les commissariats."

 

Pour le sénateur, ce sont vraiment des scènes de guerre civile. "Tout le prouve, c’est organisé, avec une quarantaine de jeunes munis d'armes, de barres de fer, qui attaquent les commissariats. Les policiers sont obligés de s’y réfugier. J’en veux moins à ceux qui attaquent qu’à ceux qui ne font rien. Il faut faire confiance à la police, la réarmer moralement, professionnellement, que la hiérarchie soutienne ses hommes. Il faut leur donner les moyens matériels et humains pour arrêter les crapules. À force de ne pas faire de vagues, c’est la guerre civile, affirme-t-il.

 

"C’est la préférence aux délinquants, c’est le monde à l’envers !"

"Il faut aussi que la justice soit juste et qu'elle punisse ! affirme Stéphane Ravier. Je suis favorable à ce que les délinquants étrangers soient expulsés et que les binationaux se voient retirer la nationalité et soient expulsés. C'est ce que font tous les pays du monde".

Marlène Schiappa va proposer, dans un plan contre la délinquance, de les faire travailler dans des emplois publics. Pour Stéphane Ravier, "c’est la préférence aux délinquants, c’est le monde à l’envers ! C’est un pays et un gouvernement de dingues."

 

Cannabis : "Une vente légalisée n’empêchera pas un trafic illégal"

Pour combattre le trafic de drogue, faut-il légaliser le cannabis ? Selon Stéphane Ravier, "c’est surtout pour essayer d'en tirer un profit, pour mettre la main fiscale dessus. Les médecins tirent la sonnette d’alarme. Une vente légalisée n’empêchera pas un trafic illégal, qui sera toujours moins cher."

"Il faut combattre impitoyablement ce trafic, en donnant les moyens aux policiers, à la justice, à l'administration pénitentiaire, et en expulsant ces trafiquants étrangers qui sont trop nombreux dans notre pays".

 

"On est dans l’annonce, le tweet, pas dans l’action"

Gérald Darmanin est-il un ministre efficace ? "J’ai entendu qu’il allait proposer une loi pour interdire la vente de mortiers. Il va aussi interdire la vente de boules de pétanques ? s'interroge le sénateur. Ce n’est pas à l’objet qu’il faut s’attaquer, mais aux crapules qui l’utilisent. On est dans l’annonce, le tweet, pas dans l’action", déplore-t-il.

Stéphane Ravier a été nommé référent au sein du RN sur la question du séparatisme. Que pense-t-il des annonces d’Emmanuel Macron ? "Sa première démarche était assez encourageante. Enfin, il nommait l’ennemi. Devant un tel courage, il a été pris de frayeur, il a très vite reculé pour parler de loi contre la laïcité. Il y a quelques articles intéressants comme contrôler l’argent de l’étranger. Et une fois contrôlé, on fait quoi ? J’ai aussi alerté sur ces élus locaux qui fricotent avec l’islamisme à des fins électoralistes."

 

"Le professeur Raoult a plutôt soigné des Marseillais"

En tant qu’élu marseillais, que pense-t-il des mesures sanitaires prises ? "Comment voulez-vous que l’on respecte des annonces qui viennent d’un ministre qui change de discours tous les deux jours ? Je ne sais pas si Monsieur Véran n’est pas aussi dangereux que le virus qu’il est censé combattre, par son inefficacité, son impréparation. Il ne consulte pas les élus, ne prend pas en compte la réalité du terrain", regrette Stéphane Ravier.

Pour lui, "le professeur Raoult, ce que je sais, c’est qu’il n’a tué personne. Il a plutôt soigné des Marseillais. Il a l’honnêteté de reconnaître que son traitement agit efficacement jusqu’à un certain niveau. Ce ministre n’a rien prévu, c’est une calamité. Aujourd’hui, nous ne sommes pas mieux lotis que nous ne l’étions au moins de mars. Les Marseillais ne sont pas responsables, c’est le gouvernement qui est responsable", affirme-t-il.

Cliquez ici pour écouter "L’invité politique" avec Patrick Roger

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !