Le président des Républicains perd 9 points dans le tableau de bord des personnalités politiques Ifop-Fiducial pour Sud Radio et Paris Match du mois de mars. Dans le même temps, François Baroin, Xavier Bertrand et surtout Valérie Pécresse sont en progression. Et dans son propre camp, les militants lui préfèrent nettement Alain Juppé.

Laurent Wauquiez "dévisse", dans le tableau de bord des personnalités politiques Ifop-Fiducial pour Sud Radio et Paris Match du mois de mars. Le président des Républicains perd 9 points par rapport au mois de février, passant à 32 % d'opinions favorables et tombant à la 23e place.

Un recul important que Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l'Ifop, analyse comme "un dévissage sévère", d'autant que "Laurent Wauquiez recule d'une quinzaine de points parmi les sympathisants LR". Autre point négatif, les ténors de la droite sont en progression, à l'image de François Baroin et Xavier Bertrand, qui gagnent chacun deux points par rapport à février et surtout à Valérie Pécresse, en progression de 8 points et qui atteint 50 % d'opinions positives, à la 8e place du classement.

"Elle est devant chez les sympathisants LR, note également Frédéric Dabi. Pour l'instant, avantage Pécresse", dans le duel qui pourrait animer la droite d'ici à 2022.

Enfin, en cas de duel avec Alain Juppé, Laurent Wauquiez apparaît très nettement distancé. 70 % des personnes interrogées préfèrent le maire de Bordeaux au président des Républicains. Un chiffre qui reste haut, à 61 %, parmi les sympathisants Les Républicains et qui monte jusqu'à 83 % parmi les sympathisants d'En Marche.

En Marche, justement, qui réalise un tir groupé en tête du classement de ce mois de mars. On retrouve, aux six premières places, des personnalités politiques membres ou proches du mouvement lancé par Emmanuel Macron. Nicolas Hulot (62 %) est toujours en tête, devant Alain Juppé (59 %), qui se rapproche toujours plus d'En Marche que des Républicains. Suivent le Premier ministre Édouard Philippe (54 %), la minsitre des Sports Laura Flessel (54 %), le président de la République Emmanuel Macron (54 %), puis le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian (53 %).

Enfin, dernier enseignement de ce baromètre, la passe difficile traversée par Marine Le Pen. La présidente du Front national, qui espère qu'un nouveau nom donnera une nouvelle dynamique à sa formation politique, en difficulté depuis la dernière présidentielle, atteint son niveau "plancher". "Depuis deux ans, elle n'avait jamais été aussi basse, remarque Frédéric Dabi. 24 % de bonnes opinions, c'est 6 points de moins par rapport à janvier."

D'autant qu'en duel avec Marion Maréchal-Le Pen, hypothèse testée par l'institut de sondage, Marine Le Pen apparaît nettement battue. 50 % des personnes interrogées avouent leur préférence à Marion Maréchal-Le Pen, contre seulement 25 % pour la présidente du Front national. De plus, au sein même des sympathisants FN, les deux femmes font jeu égal : 49 % préfèrent Marine Le Pen, 51 % Marion Maréchal-Le Pen.

Sondage réalisé par téléphone, les 9 et 10 mars 2018, auprès d'un échantillon de 957 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus

 

Tableau de bord des personnalités politiques Ifop-Fiducial - Mars 2018 by Le Lanceur on Scribd

 

Les rubriques Sudradio