Sondage IFOP-Fiducial - Municipales à Lyon, les Verts font trembler En Marche

22%. C'est le chiffre charnière des intentions de vote pour les Municipales lyonnaises, qui place à égalité la liste Europe Écologie Les Verts et celle qui unit LREM au Modem. Gérard Collomb a choisi de s'aligner pour les élections de la Métropole du Grand Lyon, laissant peut-être un boulevard aux Verts qui ne cessent de grimper depuis leur succès aux Européennes.

Gregory Doucet, candidat écologiste à Lyon, est au coude-à-coude avec la REM (Photo de ROMAIN LAFABREGUE / AFP)

La sémantique de la nouvelle a de quoi surprendre les amateurs de football : oui, les Verts ont la cote dans la capitale des Gaules. Ceux qui suivent assidûment la politique sont peut-être moins étonnés de savoir que l'écologie a le vent en poupe depuis les Européennes. Mais rares sont ceux qui auraient parié sur un duel ex-aequo entre la liste EELV menée par Grégoire Doucet face à Yann Cucherat, le candidat LREM soutenu par Gérard Collomb. Ce dernier, maire sortant dont la popularité n'est plus à prouver à Lyon, se concentre sur le Grand Lyon et laisse donc les Municipales se jouer dans un suspense intense.

 

La liste LREM souffre du partage des votes

En effet, les Verts et En Marche sont au coude-à-coude avec 22% d'intentions de vote au premier tour. Loin derrière, suit la liste "les Républicains et UDI" conduite par Étienne Blanc (14%) talonnée de près par "Lyon en commun" - autrement dit l'union des gauches incluant la France insoumise et le Parti communiste notamment - menée par Nathalie Perrin-Gilbert (13%). Le Rassemblement National est loin de trouver son public dans la préfecture du Rhône (8%) tout comme les "Progressistes et républicains" de Georges Képénékian (9%), lequel partage clairement les votes des "Macron-compatibles".

Les femmes et les jeunes ont la fibre verte pendant que les retraités soutiennent En Marche

Tout sondage ne saurait se passer de son lot d'analyses. Entre basculements politiques et influence socio-professionnelle sur le vote, l'IFOP pointe de réelles tendances. C'est donc sans surprise que le vote vert concerne 29% des moins de 35 ans, 27 % des femmes et 33% des inactifs (étudiants et retraités ne travaillant pas en dehors de leurs études ou retraites). De son côté, Yann Cucherat fait ses meilleurs scores chez les retraités qui lui accordent 28% de leur suffrage.

Autre donnée intéressante : pour qui ont voté les électeurs de la présidentielle de 2017 ? Les ex-Mélenchonistes  partageront leurs votes entre la liste "Lyon en Commun" pour 49% d'entre eux, les Verts à 23% et... En Marche à 16%. Intéressant. Ensuite, ceux qui avaient donné leur voix à Benoît Hamon privilégient désormais la liste "écolo" dans une majorité absolue - 55% d'entre eux - contrairement au PS qui ne recueille que 13% des votes anciennement destinés au Parti Socialiste. La liste LREM-Modem est la plus consensuelle de toutes puisqu'elle récupère des voix de toutes sensibilités politiques, hormis du Rassemblement National. Enfin, il reste à Lyon un véritable noyau dur de Fillonistes puisque la liste LR-UDI d'Étienne Blanc grimpe sur la dernière marche du podium des intentions de vote avec ses 14%, principalement grâce aux électeurs de François Fillon. Effectivement, ils sont 53% à renouveler leur confiance au candidat Les Républicains.