single.php

Présidentielle : Macron peut-il démissionner et se représenter ?

Par Jean-Baptiste Giraud

S'il n'allait pas au terme de son deuxième mandat, Emmanuel Macron pourrait-il en briguer un troisième ? Décryptage.

Macron
Le président Emmanuel Macron à Paris, le 26 février 2024 (GONZALO FUENTES - POOL/AFP/Archives)

Même si ses propose ont été démentis par l'Elysée par la suite, Emmanuel Macron aurait évoqué dimanche l'hypothèse de sa démission au soir des prochaines élections législatives... Pour pouvoir se représenter !

Un recours contre les élections législatives

Un recours a été déposé devant le Conseil Constitutionnel, arguant que l’on ne sera pas dans les temps pour déposer les candidatures. Les élections pourraient-elles être reportées ? "Il est vrai que le code électoral stipule que quatre vendredi doivent se passer pour une campagne et sereinement déposer une candidature", rappelle Anne-Charlène Bezzina, politologue et constitutionnaliste.

"L’article 12 de la constitution peut définir un temps beaucoup plus restreint, En 1981, le Conseil Constitutionnel avait tranché que l’article 12 l’emportait sur le code électoral. Le recours déposé estime que cela est contraire à la sincérité électorale, mais je ne suis pas sûre que cela aboutisse."

Emmanuel Macron peut-il se représenter ?

Même si Emmanuel Macron dément l'avoir envisagé au soir des résultats des élections européennes, pourrait-il démissionner au soir d’une défaite aux législatives puis se représenter ? "Non, même si c’est susceptible d’interprétation, estime Anne-Charlène Bezzina, politologue et constitutionnaliste. L’article 6 de la Constitution dit qu’un président ne peut briguer plus de deux mandats. Mais quand on ne peut pas aller au bout d’un mandat, peut-on se représenter ? Le terme de mandat signifie plus une élection."

"Un petit élément est venu brouiller les pistes : le Conseil d’État a accepté que le président de la Polynésie brigue un troisième mandat car il n’avait pas pu aller au terme de son mandat. Mais dans la loi organique de la Polynésie, il est écrit que le mandat dure cinq ans. Ce n’est pas écrit dans la Constitution. Je ne crois pas que le président aurait droit à un nouveau mandat s’il n’allait pas au bout de ces cinq ans."

Retrouvez "C’est à la Une" chaque jour à 7h10 dans le Grand Matin Sud Radio avec Patrick Roger.

Cliquez ici pour écouter "C'est à la une"

L'info en continu
09H
08H
07H
23H
22H
21H
20H
19H
18H
Revenir
au direct

À Suivre
/