single.php

Polémique autour du passage de Marine Le Pen sur France 2

Par Jérémy Jeantet

L'invitation de la présidente du Front National dans l'émission Des Paroles et des Actes sur France 2 jeudi soir suscite de nombreuses critiques, à droite comme à gauche, à un mois et demi d'élections régionales où elle est tête de liste en Nord-Pas-de-Calais-Picardie.

Thumbnail

Marine Le Pen sera l'invitée jeudi soir de l'émission Des Paroles et des Actes sur France 2. Une apparition qui suscite la colère de nombreux représentants politiques, qui reprochent à la chaîne de ne pas respecter les principes de neutralité et d'égalité de temps de parole. Le tout à un peu plus d'un mois des élections régionales lors desquelles Marine Le Pen sera tête de liste en Nord-Pas-de-Calais-Picardie.C'est en tout cas l'argument avancé par Christian Jacob, invité ce mercredi matin de l'émission Territoires d'Infos sur Sud Radio et Public Sénat : "À quelques jours de l'ouverture de la campagne officielle, je trouve ça pour le moins choquant sur le service public."

"Une distorsion dans l'équité médiatique"

Un créneau qui est sensiblement le même que celui avancé par Jean-Christophe Cambadélis qui, dans une lettre adressée à Nicolas Sarkozy, propose au président du parti Les Républicains de saisir ensemble le CSA de la question."Le jeudi 22 octobre en prime time pour la cinquième fois sur le service public, Madame Le Pen sera invitée", écrit le premier secrétaire du Parti socialiste, avant d'ajouter que "cette nouvelle invitation introduit une distorsion dans l'équité médiatique, qui plus est au profit d'un mouvement d'extrême-droite".

"Porter un coup d'arrêt à la promotion morbide de l'extrême-droite"

"Il n'est pas admissible que le service public fasse plus de deux heures de publicité pour Madame Le Pen au détriment des partis républicains représentés à l'Assemblée nationale", assène Jean-Christophe Cambadélis, qui entend "porter un coup d'arrêt à la fascination, à la promotion morbide de l'extrême-droite dans le pays. Une démarche commune sonnerait comme un rappel à l'ordre et aux valeurs de notre pays."La tête de liste LR en Nord-Pas-de-Calais-Picardie, Xavier Bertrand, a lui aussi, par courrier, dénoncé cette invitation auprès de la présidente de France Télévisions, Delphine Ernotte : "Si cette émission était maintenue dans sa forme, cela signifierait que France Télévisions a volontairement choisi de favoriser Madame Le Pen en Nord-Pas-de-Calais-Picardie en lui réservant une telle émission".Le parti Les Républicains n'a pas encore répondu à l'appel.

L'info en continu
11H
10H
09H
08H
07H
04H
23H
22H
21H
20H
19H
Revenir
au direct

À Suivre
/