P. de Villiers : "Hollande ou Fabius veulent surtout éliminer Assad"

Le président du Mouvement pour la France critique la position française en Syrie, qui cible plus Bachar El-Assad que l'Etat Islamique.

Philippe de Villiers, invité de Territoires d'Infos sur Sud Radio et Public Sénat, a évoqué la situation en Syrie, soutenant la position de Vladimir Poutine au détriment de celle de la France."Oui, Vladimir Poutine a raison de soutenir Bachar El-Assad, a lancé le président du Mouvement pour la France. Quand on entend Hollande ou Fabius, ils veulent surtout éliminer Assad. On n'a pas l'impression que l'Etat Islamique est leur ennemi principal. Poutine dit qu'il faut une coalition internationale et des troupes au sol pour gagner. Sans troupes au sol, ce n'est pas la peine d'insister.""Le raisonnement, le bon sens indique qu'il faut aider l'armée syrienne à se reconstituer pour l'envoyer au combat reprendre le terrain, a poursuivi Philippe de Villiers. C'est là qu'il y a une divergence. Vladimir Poutine dit qu'Al-Nosra, les Frères Musulmans, Al Qaïda, ce sont des cousins germains. Il nettoie ces opposants que la France soutient. Je vous rappelle la phrase terrible de Fabius qui a dit, il y a un an, qu'Al Nosra fait du bon boulot."Philippe de Villiers a repris les propos de Jean-Pierre Chevènement dans le Figaro Magazine il y a quelques jours : "C'est ce que dit très bien Chevènement, si on fait tomber Damas, c'est l'Etat Islamique ou Al-Qaïda, parce que la nature a horreur du vide. On a le précédent libyen. Qu'est-ce que c'est que ces hommes politiques en peau de lapin, qui ne réfléchissent pas, qui n'ont rien dans le cerveau et des boules de naphtaline dans la culotte ?"

Regardez l'interview de Philippe de Villiers, président du Mouvement pour la France, invité de Territoires d'Infos sur Sud Radio et Public Sénat.