single.php

Moirans : "Il ne faut pas mettre de l'huile sur le feu" (M. Lebranchu)

Par Jérémy Jeantet

La ministre de la Décentralisation et de la Fonction publique a reconnu la difficulté d'appréhender les suspects des violences à Moirans, dans l'Isère, comparant la situation aux exactions commises par les Bonnets Rouges l'an dernier à Morlaix, en Bretagne.

Marylise Lebranchu était ce jeudi l'invitée de l'émission Territoires d'Infos sur Sud Radio et Public Sénat. Revenant sur les violences à Moirans, dans l'Isère, la ministre de la Décentralisation et de la Fonction publique a comparé la situation en Isère aux "exactions" commises à Morlaix, en Bretagne, l'an dernier, par le mouvement des Bonnets Rouges."Ce sont des situations difficiles, a reconnu Marylise Lebranchu. Quand la manifestation commence, que ce soit celle des agriculteurs exaspérés à Morlaix ou bien celle des gens du voyage à Moirans, vous n'êtes pas dans la manifestation avec un appareil photo à prendre des cartes d'identités. Après, il faut être précis, parce que si vous vous trompez, que vous arrêtez quelqu'un qui n'a pas participé à ces exactions, l'affaire va finir mal."

"C'est un fait, à Moirans, ce n'est pas la France entière"

Une analogie que la ministre a poursuivi pour rappeler sa détermination à voir les coupables arrêtés : "Ce que je souhaite, c'est que l'enquête soit précise, elle le sera, le procureur l'a dit et qu'on trouve réellement les coupables, mais dans tous les cas d'exactions, de la destruction de portiques jusqu'à cette terrible manifestation de Moirans."Tout en rappelant qu'il y a eu "des choses inacceptables, une violence inacceptables", Marylise Lebranchu a mis en garde contre les dangers de faire de ces incidents une généralité de la situation du pays : "Ceci étant, il faut nous-même, ici, ce matin, ne pas mettre de l'huile sur le feu (...) C'est un fait, à Moirans, ce n'est pas la France entière. Attention à ce que nous faisons nous-mêmes lorsque nous ne parlons que de cet incident, pendant que des choses vont mieux ailleurs. Comme on ne parle jamais de ce qui va mieux, ça devient un peu terrible."

Regardez l'interview de Marylise Lebranchu, ministre de la Décentralisation et de la Fonction publique, invitée de Territoires d'Infos sur Sud Radio et Public Sénat.
L'info en continu
21H
19H
18H
17H
14H
13H
12H
11H
09H
Revenir
au direct

À Suivre
/