single.php

Législatives éclair : la galère pour les partis ?

Par Jean Baptiste Giraud

Alors qu'Emmanuel Macron vient d'annoncer de nouvelles élections législatives, les partis doivent désormais choisir des candidats.

Législatives
Choisir des candidats pour les élections législatives, une galère pour les partis. (JULIEN DE ROSA - AFP/Archives)

C’est une véritable course contre la montre. Comment les partis vont-ils s’organiser en quelques jours pour désigner des candidats pour les prochaines élections législatives ?

Législatives : un calendrier très serré

"En fait, la constitution impose que les élections aient lieu dans un délai de 20 à 40 jours, rappelle Bertrand Mathieu, professeur émérite de droit constitutionnel de Paris Panthéon-Sorbonne, jadis membre de la haute autorité de la primaire pour Les Républicains. Le 14 juillet a imposé un calendrier extrêmement bref. Cela veut dire que les candidatures devront être déposées entre le 12 et le 16 juin. La campagne commencera le 17 juin."

"C’est un calendrier extrêmement serré pour les partis politiques ayant à choisir des candidats dans toutes les circonscriptions." En effet, comment choisir aussi vite et s’entendre ? "C’est une course contre la montre qui, jusqu’à présent, ne s’est jamais produite. Jusque-là, il y avait toujours eu des délais plus longs, même en cas de dissolution. Il va y avoir à choisir les candidats, mais avant, il faut une stratégie."

"La constitution est précise"

Les délais sont très serrés pour les partis politiques en présence : les candidatures doivent en effet être déposées entre le 12 et le 16 juin, 18 heures. Si une partie de la gauche et de l’extrême-gauche annonce des candidatures uniques, les discussions sont à peine entamées du côté droit de l’Assemblée Nationale.

Emmanuel Macron n’aurait-il pas pu annoncer l’organisation d’élections législatives à la rentrée ? "Le problème est qu’il aurait été difficile d’annoncer cela, juge Bertrand Mathieu, professeur émérite de droit constitutionnel de Paris Panthéon-Sorbonne. En revanche, il aurait pu annoncer la dissolution à la rentrée, en septembre. Mais à partir du moment où il prononce la dissolution, la constitution est très précise."

Retrouvez "Sud Radio vous explique" chaque jour à 7h40 dans le Grand Matin Sud Radio avec Patrick Roger.

Cliquez ici pour écouter “Sud Radio vous explique”Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !

L'info en continu
09H
08H
07H
05H
04H
23H
20H
19H
18H
Revenir
au direct

À Suivre
/