Jean Lassalle : "Les Français ont été conditionnés pour réélire Macron"

Jean Lassalle, candidat Résistons! à l'élection présidentielle, était l'invité du “petit déjeuner présidentiel” sur Sud Radio.

Jean Lassalle
Jean Lassalle, interviewé par Patrick Roger sur Sud Radio, le 31 mars, dans "le petit déjeuner présidentiel".

Jean Lassalle avait annoncé il y a 15 jours ne pas être certain de poursuivre sa campagne pour la présidentielle. "J'ai eu beaucoup de batailles dans ma vie, mais je n'ai jamais eu autant de réactions positives, me demandant de continuer !" assure-t-il. Qu'est-ce qui lui a donné envie de continuer ?

Jean Lassalle : "C'est une campagne profondément insincère, que je ne reconnais pas comme légitime"

"Je voulais surtout mettre un grand coup de pied dans la fourmilière !" explique Jean Lassalle. "J'ai commencé à le faire sur Sud Radio pour me préparer psychologiquement. Puis, je me suis dit que ce serait rendre la vie trop facile à ceux qui ont totalement fait dysfonctionner cette campagne. C'est une campagne profondément insincère, que je ne reconnais pas comme légitime".

"Il a fallu que j'arrive à 3 semaines du premier tour pour qu'on commence à me faire parler un peu" dénonce le candidat à l'élection présidentielle. Il reconnaît que "c'est pareil pour les autres, sauf que moi je suis député, j'avais les parrainages. Les grandes stations, y compris publiques, continuaient à inviter des candidats qui n'avaient pas encore leurs signatures". Pour lui, l'égalité de temps de parole entre les candidats est "de principe".

"Les Français ont été conditionnés pour la réélection de Macron"

À 10 jours du premier tour, Jean Lassalle continue de sillonner la France. "Les Français ne se sentent absolument pas concernés par cette élection assure-t-il. Ils sentent qu'il y a quelque chose qui ne va pas et que la réalité est différente de ce qu'on leur dit. Ils se sentent manipulés". "Par ailleurs, leur préoccupation aujourd'hui est le pouvoir d'achat. Ce qui les inquiète aussi est le sentiment de déclassement de la France. Que la France joue un jeu pernicieux, qu'on est fâchés avec tous".

Jean Lassalle confie ne jamais avoir parlé avec Emmanuel Macron. "Il m'a ignoré dès le premier jour de sa présidence, comme si je n'avais jamais existé ! Il m'a volé entièrement mon concept estime-t-il. Le sentiment de marcher pour aller à la rencontre des citoyens". D'après lui, "les Français ont été conditionnés pour la réélection de Macron".

 

 

Retrouvez "L’invité politique" chaque jour à 8h15 dans le Grand Matin Sud Radio avec Patrick Roger et Cécile de Ménibus.

Cliquez ici pour écouter "L’invité politique"