single.php

Jean-François Copé dézingue Emmanuel Macron

Par Mathieu D'Hondt

Invité à commenter les débats de la campagne présidentielle, le maire de Meaux s'en est pris à Emmanuel Macron.

Thumbnail

Très discret ces dernières semaines, Jean-François Copé a donné ce mercredi son avis sur la campagne électorale, ainsi que sur le duel qui se profile entre Marine Le Pen et Emmanuel Macron. Invité chez nos confrères d'Europe 1, le maire de Meaux a notamment rappelé qu'il soutenait François Fillon - bien qu'il ne l'ait toujours pas parrainé - et a martelé que son obsession était "que le Front national ne puisse pas prendre le pouvoir dans le pays".

D'autre part, l'ancien président de l'UMP n'a pas été tendre avec Emmanuel Macron, qui reste pourtant crédité d'environ 25% d'intentions de vote dans tous les récents sondages, soit en deuxième position derrière Marine Le Pen et donc qualifié pour le second tour. Selon lui, le fondateur du mouvement "En marche !" représente un "populisme mondain", ajoutant que ce dernier ne pèsera pas lourd face à la dirigeante frontiste qui n'en "fera qu'une bouchée" en cas de face à face. Jean-François Copé considère en effet qu’Emmanuel Macron "n'a jamais vu un électeur de sa vie" et que son discours, emprunt de "phrases creuses", finira par "se voir". Si d'aventure il était élu, "il ne pourrait pas gouverner" car il n'aurait "même pas de majorité aux législatives", a-t-il ajouté ponctuant son propos en expliquant que l'intéressé continuerait "ce qu'a fait Hollande, mais en plus mollasson".

L'actuel président de la République n'a d'ailleurs pas été épargné par celui qui est également député de Seine-et-Marne. Jean-François Copé a ainsi déclaré que François Hollande avait "sa part de responsabilité dans la montée du FN", l'accusant au passage d'avoir "discrédité la fonction présidentielle".

L'info en continu
23H
22H
21H
20H
19H
18H
17H
16H
14H
13H
11H
Revenir
au direct

À Suivre
/