Hervé Morin - Choix du candidat LR : "c’est une erreur de ne pas avoir fait des primaires"

Hervé Morin, président de la région Normandie, était l’invité du “petit déjeuner politique” de Patrick Roger le 29 septembre 2021 sur Sud Radio.

Hervé Morin, interviewé par Patrick Roger sur Sud Radio le 29 septembre 2021 à 8h15.

Hervé Morin : si Sandrine Rousseau était la candidate EELV, "EELV disparaissait durant la campagne présidentielle"

La primaire du parti EELV a finalement décidé que ce serait Yannick Jadot, et non Sandrine Rousseau, qui sera le candidat du parti écologiste à la Présidentielle 2022. "D’abord, c’est une très mauvaise nouvelle pour Anne Hidalgo", juge Hervé Morin, notamment car elle aurait pu prétendre à récupérer des voix des Verts face à Sandrine Rousseau. Pour le président des centristes, les électeurs d’EELV "ont fait le choix d’exister durant l’élection présidentielle parce que sinon, une nouvelle fois, EELV disparaissait durant la campagne présidentielle".

"Il y a beaucoup de Français qui se disent qu’il faut construire en effet une économie plus attentive à l’environnement, une société plus durable, mais en même temps, ils se disent ‘il faut travailler, il faut que chacun trouve sa place’."

"Les Français sont vraiment très éloignés de se dire ‘qui je vais choisir à la Présidentielle’"

Jean-Luc Mélenchon, de son côté, remonte dans les sondages, mais pour Hervé Morin, ça ne veut rien dire. "Vous commentez les résultats du Loto tous les jours", estime le président de la région Normandie. "Est-ce que la vie politique ne vaut pas mieux que simplement commenter le sondage du jour ?", demande-t-il soulignant que les sondages se trompent souvent. "Il y a trois mois, on a eu des élections régionales", rappelle Hervé Morin : les sondages donnaient "au coude à coude" le RN avec d’autres partis. Alors que le RN était donné proche de lui en Normandie trois jours avant l’élection, Hervé Morin souligne le mauvais score final de ce dernier au premier tour : "j’étais à 36 ou 37%, le Front National était à 20%".

La critique des sondages est d’autant plus forte que "les Français sont vraiment très éloignés de se dire ‘qui je vais choisir à la Présidentielle’" car les élections sont dans 6 mois.

 

Hervé Morin : "Vous avez à peu près 40% des Français qui veulent foutre le système par terre"

Pour autant, les partis politiques regardent les sondages, notamment le parti LR qui pourrait les prendre en compte pour désigner son candidat. Hervé Morin a, lui, rendez-vous le 29 septembre 2021 avec Christian Jacob, président des LR. Un rendez-vous qu’il explique avoir été fixé depuis longtemps et qui n’est pas "lié aux résultats de dimanche", lorsque le parti LR a décidé d’abandonner le principe de la primaire. Pour lui, "c’est une erreur de ne pas avoir fait des primaires". Hervé Morin rappelle le besoin de "rassembler" car "le pays n’a jamais été aussi fracturé donc il faudra rassembler un maximum de nos compatriotes pour porter une nouvelle politique".

"c’est une erreur de ne pas avoir fait des primaires"

"On est dans un pays où on oublie quelque chose qui nous rend très singuliers : c’est que vous avez à peu près 40% des Français qui veulent foutre le système par terre." Ce chiffre, Hervé Morin l’explique par les résultats des mélenchonnistes qui "considèrent que l’économie de marché, il faut foutre ça par terre" ; et, "de l’autre côté, vous avez le Front National qui dit la même chose". Pour le président des centristes, "on doit gouverner avec environ 60% de Français qui se situent autour de l’économie sociale de marché. C’est très difficile".

"Si vous ne construisez pas un modèle avec une vraie démocratie participative où les gens participent à la construction de votre politique", explique Hervé Morin, "vous n’y arrivez pas non plus". De fait, pour lui, "le premier geste" est une candidature du rassemblement et donc "dire aux Français : ‘participez au choix de notre candidat’". "Je regrette que nous n'ayons pas donné une chance à ce que des millions de Français participent au choix de notre candidat."

Le nucléaire est nécessaire "quand on veut construire une économie décarbonée"

Durant le processus de sélection du candidat LR, Hervé Morin annonce qu’il va "soutenir Valérie Pécresse" et se dit "heureux" de sa visite à Cherbourg le 1er octobre 2021 "pour évoquer la place du nucléaire". L’énergie nucléaire, par ailleurs, Hervé Morin estime qu’elle est nécessaire "quand on veut construire une économie décarbonée" et que "tous ceux qui portent un discours différent sont totalement irresponsables".

 

"Je vais continuer à porter le message de Valérie Pécresse"

"Je vais continuer à la soutenir et à porter son message" et notamment son message sur l’école, thème sur lequel Valérie Pécresse est légitime, selon Hervé Morin, car elle a fait "la réforme de l’enseignement supérieur".

"Je vais continuer à porter le message de Valérie Pécresse insiste Hervé Morin, sur par exemple quelque chose qui est clef si on veut refonder notre société et notre destin commun, qui est la question de l'école et elle a la légitimité pour le faire".

Concernant les centristes, "je crois qu'ils sont avec Emmanuel Macron, ce n'est pas le choix que j'ai fait !, souligne Hervé Morin. Dieu sait que j'ai beaucoup d'affection pour François Bayrou, mais le voir construire une maison commune et un parti unique, lui qui s'y est toujours opposé, c'est tout de même un clin d'œil de l'histoire !" Le plus grand centriste n'est-il pas Emmanuel Macron ? s'interroge Patrick Roger. Pour Hervé Morin, "il est surtout à 6 mois d'une élection présidentielle, où tout d'un coup il découvre des sujets sur lesquels son bilan est avant tout mauvais. S'il était centriste, il serait pour une organisation politique radicalement différente, c'est-à-dire décentralisée, où on fait confiance à l'autonomie des territoires, pour innover, expérimenter, pour faire en sorte que la démocratie vive". 

 

Hervé Morin : "Zemmour ? Les Français ne confieront pas le pays à un commentateur de la vie politique"

 

 

 

Cliquez ici pour écouter "L’invité politique" avec Patrick Roger

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !