Eva Janadin : "il faut remettre le Coran dans son contexte historique"

Eva Janadin, cofondatrice des "Voix d’un Islam éclairé " et porteuse du projet de la mosquée Sîmorgh était l'invitée d'André Bercoff sur Sud Radio le 13 mars. Elle présente à l'antenne l’étude "Une mosquée mixte pour un islam spirituel et progressiste", dont elle est coauteure.

Thumbnail

Eva Janadin, cofondatrice des "Voix d’un Islam éclairé", était l’invitée d’André Bercoff mercredi 13 mars sur Sud Radio dans son rendez-vous du 12h-13h, "Bercoff dans tous ses états".

"L'islam, c'est avant tout une spiritualité, une quête de sens personnelle et intime, qui va permettre de se transformer intérieurement, pour ensuite mieux s'investir dans le monde.

L'islam, pour nous, n'est pas un outil d'influence du champ politique, ni non plus de structuration des liens sociaux. Nos pratiques spirituelles ne sont pas des marqueurs identititaires, ni des marqueurs communautaires", explique Eva Janadin au micro d'André Bercoff.

Eva Janadin : "Les musulmans devraient être à la tête du progrès social" 

"Il faut remettre le Coran dans son contexte historique. Ce texte a été révolutionnaire pour l'époque, le VIIe siècle, apportant des nouveaux droits, du progrès social, comme l'incitation à l'affranchissement des esclaves, la polygamie a été limitée. Ces droits étaient révolutionnaires pour la société arabe du VIIe siècle. Ils ne le sont plus aujourd'hui, et ils vont même parfois à l'encontre des droits universels de l'être humain".

"Donc aujourd'hui, être fidèle au Coran consiste à être fidèle à l'esprit du Coran, et non à la lettre. Les musulmans devraient être à la tête du progrès social dans leur société, comme étant ceux qui apportent des innovations sociales".
 

Cliquez ici pour écouter l’invité d’André Bercoff dans son intégralité en podcast.

 

Retrouvez André Bercoff et ses invités du lundi au vendredi sur Sud Radio, à partir de midi.

Toutes les fréquences de Sud Radio sont ici !